Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 14:31

   Créée récement (2010) et publiée par l'Institut de recherches historiques du Septentrion (CNRS/Université Lille3), la revue Comptabilités porte sur l'histoire et l'archéologie des documents comptables, des institutions qui les commanditent et des personnes qui les réalisent et les utilisent, d'aussi loin que l'on puisse remonter dans le temps et jusqu'à la mise en place, au milieu du XXe siècle, des pratiques comptables actuelle. Publication électronique en libre accès, elle est disponible sur le portail reveues.org. 

  Dans son premier numéro (1/2010, Varia), les initiateurs de la revue écrivent que la revue entend s'ouvrir "aux historiens comme aux chercheurs d'autres disciplines s'intéressant à l'histoire de la comptabilité, à ses documents, ses institutions et ses acteurs."

Le sujet est vaste "par l'universalité des pratiques comptables et la diversité des formes qu'elles ont prises, depuis l'encoche sur un morceau de bois des temps néolitihiques jusqu'au programme informatique d'aujourd'hui. Vaste aussi car l'activité de gérer et de contrôler des recettes et des dépenses ne peut être aisément isolée de tous les autres actes de gestion des droits, des biens et des personnes qui finalement l'encadrent et l'expliquent, car il est vain de vouloir étudier les comptabilités en ignorant tous ces documents associés qui ont pour nom censier, cherche de feux, état, aperçu, journal, livre de raison, grand-livre, registre, prospectus, brouillard, manuel..., qui dorment par milliers dans les fonds d'archives.

Mais la richesse des fonds ne seraient guère un argument si les comptes ne nous restituaient des concepts, des savoirs et des savoir-faire en constante évolution et interaction : ceux du philosophe et du clerc, du paysan et du marchand, du bourgeois et e l'entrepreneur, du prince et de l'Etat. L'histoire de la comptabilité est autant une histoire des idées que des techniques et de la civilisation matérielle, aussi bien une histoire économique et financière que sociale et politique. (...)".

Sujet neuf aussi car "ce n'est que depuis peu, et encore trop rarement, que les enquêtes portent sur les documents eux-mêmes et sur les conditions de leur production. Répondre aux appels à la constitution d'une codicologie et d'une "diplomatie des comptabilités" apparait pourtant essentiel pour déssiner les contours socio-culturels des acteurs et pour mettre en lumière les stratégies de gouvernance des autorités et des entreprises. Et si les enquêtes initiées par Pierre Jeanin, Jocken Hook et Wolfgang Kaiser sur les manuels et traités à l'usage des marchands ont montré des voies certes désormais empruntées par les sciences historiques comme par les sciences de gestion, il reste beaucoup à faire et à faire connaitre à propos des comptabilités marchandes et industrielles. L'étude des comptabilités privées a certes progressé, ainsi qu'en témoignent un nombre croissant de publications mais le champ est vaste et l'on ne saurait non plus oublier les comptabilités nationales, macro-économiques, et les relations qu'entretiennent les uns et les autres. Quant à la comptabilité publique, la recherche s'est essentiellement développée sur les aspects institutionnels et rares encore sont les études portant sur la formation de la science administrative : sur le processus de normalisation et d'acculturation entre les administrations centrales et locales, sur la place des savoirs marchands dans les organisations publiques, sur la circulation des modèles et l'analyse de leurs performances, sur les concepts et les modalités de contrôle. Les travaux des précurseurs existent, mais il importe aujourd'hui de promouvoir des analyses comparées à l'échelle européenne, à l'instar de ce qui a pu déjà être fait en matière de comptabilité industrielle.

Comptabilité, revue d'histoire des comptabilités, naît sur ce terreau fertile en cultivant le souhait d'aider au développement et à la diffusion des enquêtes et des la réflexion sur les rapports entre économie, société et politique. Les crises systémiques de gouvernance que traversent actuellement nos sociétés ont à l'évidence inspiré la démarche mais, fondée par des historiens, la revue entend prendre le recul nécessaire et affirmer sa différence, si l'on veut bien considérer que ses comparses étrangères (...) ont été initiées par des chercheurs en Sciences de Gestion. N'est-il pas temps pour les historiens de participer activement et lisiblement aux débats?"

  La revue a déjà traité plusieurs thèmes (Approches codicologique des documents comptables du moyen-Age, Objets et formes du contrôle en Europe à l'époque moderne, Le vocabulaire et la rhétorique des comptabilités médiévales, Maux et mots de la comptabilité privée (1750-1980), Comptables et comptabilités dans l'Antiquité, Savoirs et savoirs-faire comptable au Moyen Âge) à raison d'une parution par an. Les auteurs de la revue s'assignent des bornes temporelles. S'ils veulent aborder toutes les époques et tous les pays, il s'arrêtent à l'adoption définitive en 1957 du Plan comptable général et la mise en place de la comptabilité nationale par l'ordonnance du 2 janvier 1959. Le directeur actuel de la publication est Patrick BECK, professeur d'histoire  médiévale à l'université Lille-Nord de France-Lille 3, secondés par deux rédacteurs en chef, Marie-Laure LEGAY et Matthieu de OLIVEIRA, tous deux travaillant à la même université. Un comité scientifique comprend des universitaires d'autres régions). La périodicité se veut semestrielle.

  Si le vocabulaire utilisé dans les présentations reflète les vocables utilisés par la profession de comptable, les articles présentent un intérêt certain, qui dépasse largement les aspects techniques, quant à leurs contenus et leur formulation. Ainsi, chaque thème est précédé d'un Editorial qui expose les problméatiques abordées par les auteurs. Le numéro de 2014 (n°6) portant sur Comptables et Comptabilités dans l'Antiquité, commence par un Editorial de Patrick BECK et une introduction de Véronique CHANTOWSKI, qui permettent d'aborder les contributions de Cécile MICHEL (La comptabilité des marchands assyriens de Kanis), de Laetitia GRASLIN-THOMÉ (Archivage et comptabilité en Babylonie au VIe siècle av JC), de Charles DOYEN (Pratiques comptables en Grèce hellénistique), de Leopold MIGEOTTE (Les grands livres de Tauroménion en Sicile), de Alain SHÄRLIG (Les moyens di compatable antique), de Julien M. OGEREAU (La plus ancienne référence comptable chrétienne), de Gérard MINAUD (La comptabilité pour mieux communiquer : l'étrange cas romain)... Gérard MINAUD écrit ensuite une conclusion sur les comptables et la comptabilité dans l'Antiquité.

 

Comptabilités - Revue d'histoire des comptabilités, portail www.revues.org.

 

 

Partager cet article

Published by GIL - dans REVUES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens