Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2018 4 25 /01 /janvier /2018 16:26

       Jean-Alphonse et Jean-Lambert-Alphonse COLIN est un général français et un théoricien militaire. Traducteur d'ouvrages de CLAUSEWITZ, il est considéré comme l'un des plus grand spécialiste des campagnes militaires de NAPOLÉON, encore beaucoup cité et/ou utilisé aujourd'hui, même si ses vues ne font pas l'unanimité. Mais son apport théorique principal est Les transformations de la guerre publié en 1911.

       Jean COLIN, qui est l'un des théoriciens français les plus intéressants de la période précédant la Première Guerre Mondiale, commence sa carrière comme officier d'artillerie. A la suite de la publication de son premier ouvrage, Études sur la campagne d'Italie en 1796, il est détaché au service historique de l'armée. Avec Hubert CAMON, il est l'un des meilleurs spécialistes de la stratégie napoléonienne, et fait publier en 1900 un ouvrage fondamental sur la doctrine de guerre de Napoléon Bonaparte, l'Education militaire de Napoléon. Il écrit ensuite un autre texte important, Les Grandes Batailles de l'Histoire (1915), mais son travail le plus remarquable réside dans son oeuvre principale, Les Transformations de la Guerre (1911), où il retrace et analyse les divers éléments sociaux, politiques et technologiques ayant contribué à la révolution stratégique du XIXe siècle.

Comme BERNHARDI en Allemagne, Jean COLIN est un visionnaire capable de comprendre la problématique de la guerre moderne et de dégager les éléments essentiels de la stratégie de l'avenir. Il souligne le rôle essentiel du moral dans la guerre moderne, et met en relief les progrès accomplis dans le domaine de la logistique, notamment en ce qui concerne les communications. Il est convaincu que les conflits européens seraient désormais des guerres morales mettant aux prises des nations tout entières dont les objectifs ne pourraient plus être limités. Il croit dans la pérennité de certains principes de guerre comme l'économie des forces et la concentration des efforts.

La guerre désormais mobilise des moyens très importants, notamment des masses énormes de soldats. La puissance de feu comme la qualité des moyens modernes de communication feront désormais la différence sur les champs de bataille.  Il consacre au combat élémentaire toute une partie des Transformations de la guerre devenu l'n des classiques de la pensée militaire française. Il y conclut que "la science qu'on nomme tactique a bien sa raison d'être, mais elle est vaine si le courage, l'ardeur, la volonté de vaincre n'animent pas les combattants. 

Son travail théorique se réalise dans le courant de traduction et de contestation des études allemandes, alors seuls points de référence jusque là. Il y a une révision des thèses allemandes au fur et à mesure que la doctrine stratégique française s'élabore et se perfectionne. Après 1905, elle s'affranchit de son complexe d'infériorité et se détourne de son contrepoint d'outre-Rhin pour lui substituer une interprétation renouvelée du modèle napoléonien. Jean COLIN et  Hubert CAMON (colonel puis général) concurrencent les auteurs allemands, anglais, russes...contemporains. 

Durant la Grande Guerre, Jean COLIN combat en France et en Orient jusqu'à sa mort, survenue au front de Serbie en 1917.

Lucien POIRIER, Postface à Jean COLIN, Les transformations de la guerre, Economica, 1989.

Arnaud BLIN et Gérard CHALIAND, Dictionnaire de stratégie, éditions PERRIN, collection tempus, 2016.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens