Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2018 2 27 /02 /février /2018 16:14

   Cartl von DEKKER est un général prussien, auteur de Der Kleine Krieg im Geiste der Neueren Kriegsführung (La petite guerre ou Traité des opérations secondaires de la guerre), publié en 1822 puis en 1844. Il est aussi l'auteur de nombreux autres écrits militaires, de 1815 à 1842. Il est bien connu en Allemagne comme historien militaire.

Commençant sa carrière dans un régiment d'artillerie de son père en 1797, il devient lieutenant et participe aux campagnes de 1806 et 1807, pour parvenir à l'état-major général où il participe aux campagnes de 1814 et 1815. Instructeur à l'école d'ingénieur, toujours dans l'artillerie, en 1818, chef du département topographique en 1817, terminant sa carrière dans l'armée en 1841, avant d'être promu major général.

Il fonde l'hebdomadaire militaire Militär Wochenblatt en 1816 avec Rühle von LILIENSTERN pour favoriser la réflexion des officiers et est co-rédacteur en chef de la Litteraturzeitung militaire à partir de 1821. Dans le cadre d'une réorganisation achevée la même année par la séparation entre le Ministère de la guerre, chargé des question administrative et l'état-major, dont dépendent toutes les questions opérationnelles. 

Il est également l'auteur de plusieurs comédies.

Il insiste sur le fait que la "petite guerre" ou guérilla est plus complexe que la guerre classique. Il s'étend longuement sur son organisation technique, mais est sensible aux qualités particulières requises pour la guerre irrégulière. Surtout il fait la distinction entre la petite guerre et la guerre des Partisans et s'intéresse surtout à la première. Cette distinction est reprise ensuite par d'autres auteurs, notamment CLAUSEWITZ.

Il considère que la petite guerre, appelée de plus en plus guérilla par la suite, est une composante de la grande. Cette petite guerre couvre toutes les opérations secondaires de la guerre dans lesquelles "on ne propose de nuire à l'ennemi sans toutefois en venir à un combat décisif." Au contraire, l'objet de la guerre des partisans est "de frapper l'ennemi sur les points où l'on ne peut porter des masses considérables, de le tenir en alerte, de le harceler, de lui couper les vivres, et cela sans s'exposer à de grands dangers. Dans la petite guerre, tout peut être régulier ; dans la guerre des partisans, tout est irrégulier : les opérations de la première sont nécessairement liées aux opérations principales de la guerre ; celles de la seconde en sont entièrement indépendantes."

 

Cart von DECKER, De la petite guerre selon l'esprit de la stratégie moderne, Paris, J. Cornard, 1845 ; Élément de stratégie pratique Bruxelles, Méline, Cans et Cie, 1849, Réédition en 2011 chez Nabu Press ; Traité de l'art de combattre de l'artillerie à cheval réunie à la cavalerie, F.G. Levraut, 1831. Dans l'Anthologie mondiale des stratégies (Robert Laffont, 1990), on trouvera des extraits de La petite guerre ou Traité des opérations secondaires de la guerre, traduction de PERETTSDORF, édition sF.G. Levrault, Paris, 1827.

Hervé COUTEAU BÉGARIE, Traité de stratégie, Economica/ISC, 2002.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens