Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2018 2 12 /06 /juin /2018 10:04

      Homme politique français, Frédéric PASSY est membre de l'Institut et lauréat du prix Nobel de la paix (1901, avec le fondateur de la Croix Rouge Internationale, Henri DUNANT). Il consacre sa vie à l'idéal pacifiste et diffuse des idées féministes, abolitionnistes (de la peine de mort), sociales et libérales. Député de la Seine de 1881 à 1889 (deux mandats), il fonde en 1867 la Ligue de la paix et de la liberté (réorganisée en 1872 en Société des amis de la paix, et en Société française pour l'arbitrage entre les nations en 1889) et en 1889 l'Union interparlementaire. Il facilite le rapprochement entre la France et l'Angleterre. Il milite avant 1870 pour un rapprochement entre la France et la Prusse, et continue ses efforts entre la France et l'Allemagne, mais sans illusions, notamment après 1900. 

   C'est l'approche économique qui conduit Frédéric PASSY au pacifisme. Commerce et paix sont synonymes pour lui, parce que le commerce développe l'harmonie entre les nations et qu'en retour la vie économique nécessite le respect du droit fondamentale de sécurité. Néanmoins, et pour cela ses adversaires ont du mal à l'attaquer sur le patriotisme, son pacifisme est nuancé et pragmatique et n'exclut pas, lorsque tous les recours sont épuisés, le recours à la guerre.

 De tradition orléaniste, il se rallie néanmoins à la République et est élu au département de la Seine. A la Chambre, il fait voter une loi sur les accidents de travail, combat la politique protectionniste de MÉLINE et la politique coloniale de Jules FERRY, élabore un projet de désarmement et dépose une proposition de résolution plaidant pour l'arbitrage des conflits internationaux.

   Son entreprise promise à une longue prospérité est la fondation de l'Union interparlementaire,  avec notamment un parlementaire britannique, William Randal CREMER, qui existe toujours. A l'époque, c'était la seule instance officielle de rencontres entre hommes politiques de différents pays, et ses travaux contribuent plus tard à la formation de la Société des Nations. Il retrace en grande partie son action dans son ouvrage autobiographique Pour la paix PUBLIÉ EN 1909.

   L'Union parlementaire jette les bases de ce qu'est aujourd'hui la coopération multilatérale institutionnelle, qui ne passe pas seulement par les relations entre États. Après avoir contribué à la création de la Cour permanente d'arbitrage de La Haye, l'Union travaille en étroite collaboration avec l'ONU (notamment pour la réalisation au sein des Parlements nationaux de ses Programmes), et aussi avec de nombreuses organisations intergouvernementales et non gouvernementales. Elle compte aujourd'hui (2017) 173 membres et 11 membres associés, contre 9 à sa fondation. A noter que le principal absent de ses travaux depuis 1980 est le Congrès des Etats-Unis, même si les contacts avec des parlementaires des États-Unis subsistent. Après avoir changé plusieurs d'endroit, son siège est actuellement à Genève en Suisse. Elle organise des conférences suivant des périodicité différentes. Parmi les organisations internationales, c'est celle qui s'estime le plus près de l'opinion publique mondiale. Bien que peu connue de la presse en général, ses travaux forment un ensemble de contributions non négligeables en faveur du multilatéralisme.

Frédéric PASSY, Mélanges économiques, Paris, Guillaumin, 1857 ; Leçons d'économie politique, Montpellier, Gras, 1861 ; La Démocratie et l'instruction, Guillaumin, 1864 ; Pour la paix, Paris,  Bibliothèque Charpentier, 1909 ; La guerre et la paix, Berg international, 2014.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens