Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juillet 2018 2 10 /07 /juillet /2018 14:17

  Fernand-Leonce Émile PELLOUTIER est un militant syndicaliste révolutionnaire socialiste et libertaire. Secrétaire général, en 1895, de la Fédération des Bourses du Travail, il est une des grandes figures du syndicalisme et de l'anarchisme français au XIXe siècle. Également, il fait partie de ces militants antimilitaristes, dont le pacifisme est plus accentué que chez son frère Maurice, auteur avec lui en 1894, d'une Lettre sur la guerre. 

    S'il est plus connu pour ses idées sur l'autonomie ouvrière, nourries de multiples lectures d'Adam SMITH, PROUDHON, MARX, KROPOTKINE, ZOLA, BAKOUNINE, que celles sur le pacifisme et l'antimilitarisme, dans son esprit toutes sont intimement liées. Notamment sur la grève générale, qu'il défend comme méthode de lutte, avec visée expropriatrice. Pour lui, c'est "un mouvement, sinon violent, du moins actif, tendant à annihiler la résistance du capitalisme et de ses moyens de coercition : pour cela, il évitera de prendre la forme d'une insurrection, trop facilement réductible militairement, ou d'une épreuve de force financière qui verrait nécessairement la défait du prolétariat. Elle ne débouchera pas sur un pouvoir socialiste, mais sur une société de type absolument nouveau, reposant sur la libre association de producteurs. C'est que la grève générale devant être une révolution de partout et de nulle part, la prise de possession des instruments de production devant s'y opérer par quartier, par rue, par maison, pour ainsi dire, plus de constitution possible d'un "gouvernement insurrectionnel", d'une "dictature prolétarienne", plus de "foyer" à l'émeute, plus de "centre" à la résistance ; l'association libre de chaque groupe de boulangers dans chaque boulangerie ; de chaque groupe de serruriers dans chaque atelier de serrurerie ; en un mot, la production libre".

    Le syndicalisme d'Émile PELLOUTIER et de ses camarades est très éloigné du pacifisme des socialistes. Dominée par l'anarcho-syndicalisme, le réseau des Bourses du travail et des fédérations de la CGT, qui inquiète bien plus les pouvoirs publics et le grand patronat, ne se paie pas de mots et souvent mêle le geste à la parole. L'antimilitarisme dans lequel baigne de nombreux militants, qui n'a rien à avoir avec l'antimilitarisme (patriotique) en vigueur des décennies avant (jusqu'à la Commune), et est directement rattaché au rôle de l'armée dans la répression des grèves ouvrières et même de mouvements paysans. L'armée fait figure à de nombreuses reprises de bras armé du capitalisme. 

Afin de soutenir les jeunes devant effectuer leur service militaire, Émile PELLOUTIER invite les Bourses à se mettre eb rapport avec eux, à les entourer en leur offrant un local pour se réunir en dehors de la caserne : "Il faut que (le jeune) se trouve entouré d'amis, qui (...) lui rappellent que, soldat par la loi, il ne doit jamais commettre le crime de lever contre ses frères de travail l'arme qui lui ont confiée ses ennemis de classe..."(Appel de la CGT lors du départ de la classe 1900). Ce rejet de l'armée conduit à l'antipatriotique, surtout aux yeux des tenants de l'ordre établi et même de maints socialistes. Son successeur Georges YVETOT (1868-1942), l'antimilitarisme est encore plus accentué. 

Fernand PELLOUTIER et Maurice PELLOUTIER, La vie ouvrière en France, Schleicher frères, 1900. Fernand PELLOUTIER, Histoire des Bourses du travail : origine, institutions, avenir, Alfred Costes Editeur, 1921 ; Les syndicats en France, éditions de la Librairie du Travail, 1921 ; L'art et la révolte, Choix d'articles par Jean-pierre LECERCLE, Place d'armes, 2002. 

Jacques JULLIARD, Fernand Pelloutier et les Origines du syndicalisme d'action directe, Seuil, 1971 ; Fernand Pelloutier, Le Mouvement social, Institut français d'histoire sociale, Éditions ouvrières, 1971. Nadine-Josette CHALINE, Empêcher la guerre, encrage, 2015. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens