Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2018 1 10 /09 /septembre /2018 08:00

    D'une tonalité bien plus pessimiste et d'un sentiment d'urgence bien plus absolu que le film Demain (écrit et co-réalisé avec Mélanie LAURENT en 2015), le livre de Cyril DION décrit les éléments du bouleversement climatique qui risque (et avec les années avec de plus en plus de certitudes...) de changer les destinées de l'espèce humaine. Il propose ensuite des moyens de sortir de cette crise (qui pourrait être ultime pour l'humanité), ensemble de moyens qui incluent démarches personnelles et activités collectives. 

Reflétant sans le mentionner divers sentiments rencontrés dans les coulisses des conférences sur le climat (les fameuses COP...), maints passages de ce livre sont proprement terrifiants. Et personnellement, j'y ai retrouvé les mêmes appréhensions et les mêmes terreurs qu'à la lecture des décennies plus tôt du livre de Gordon Rattray TAYLOR, Le Jugement dernier... 

     Bien loin des considérations teintées de technicité de ceux qui ne pensent qu'à l'évolution du capitalisme sous les coups de butoirs de ces bouleversements planétaires, l'auteur se place dans la perspective d'un changement radical des conditions de l'existence humaine. A moins de continuer comme actuellement, tout droit au minimum vers des guerres causées par des mouvements migratoires colossaux, il nous faut changer radicalement de mode de vie, à la fois au niveau personnel et au niveau de l'économie en général. 

En 7 grands chapitres, de C'est pire que vous ne le croyez à L'heure du choix, l'auteur développe les appréhensions et les actions vitales nécessaires, suite aux réactions à son film Demain, jugé par certains comme bien trop optimiste (!). Revenant précisément sur un échange avec des personnes suite au film, il écrit :

"Pourtant, notre contradictoire d'un soir n'avait pas entièrement tort. Globalement, nous, écologistes, ne parvenons pas à faire passer notre message. Du moins pas suffisamment. Malgré tous nos efforts la situation ne cesse de se dégrader, à une vitesse étourdissante. A ce titre, l'été 2017 (et que dire, pouvons-nous écrire de l'été 2018!) a battu tous les records : iceberg géant se détachant de la banquise, ouragans à intensité inédite, température la plus chaude jamais enregistrée sur Terre, inondations meurtrières en Inde, incendies catastrophiques au Portugal et en Californie, études plus alarmantes les unes que les autres. (...) Même animé par une inébranlable foi en l'humanité, en ses capacités à faire face au pire pour y opposer le meilleur, ne pas être terrifié par ce que les prochaines décennies nous réservent relève de l'optimisme béat ou de l'acte de bravoure". 

Après avoir décrit certains éléments (qui ne se limitent pas à la montée des eaux...), du danger d'une "ampleur comparable à celui d'une guerre mondiale", l'auteur s'attache à explorer les meilleures stratégies pour engager une résistance aux calamités qui nous attendent. Il ne s'agit plus de ces stratégies opportunistes des grandes puissances qui veulent profiter (s'adapter) des changements de frontières géographiques provoquées par les bouleversements climatiques mais bien plus important, de stratégies de survie de l'humanité.

Si chaque geste compte, comme l'écrit Cyril DION, dans l'exposé des deux grandes conceptions stratégies qui ont cours aujourd'hui (politiques de changements radicaux ou politiques des "petits pas", il faut bien se rendre compte que devant la paralysie politique qui semble gangrener tous les États, il faut réellement construire (par la société civile...) un autre monde. Pour expliquer l'apathie dont font preuve des opinions publiques pourtant de plus en plus consciente de ce fait, il fait appel à la fiction qui fait tenir le système économique actuel. Cette fiction, entretenue par la nécessité pour des millions de personnes de gagner leur vie (d'où les idéologies du progrès indéfini de la croissance), de profiter des divertissements offerts par les nouvelles technologies (des smartphones aux jeux videos...), par des législations éminemment favorables aux puissants intérêts particuliers, exige un véritable plan pour libérer les corps et les esprits d'un monde qui mène à notre propre perte. Stopper la destruction et le réchauffement, construire une résilience, régénérer la planète et nos modèles économiques et sociaux, sont quelques étapes pour l'élaboration de nouvelles architectures.

Il faut lire ce petit livre dans le détail pour comprendre comment y parvenir, celui-ci n'ayant pour tâche modeste que d'alimenter la prise de conscience - à la fois du danger et de moyens pour le contrer. Maintes actions décrites sont en cours (à de multiples échelles) et l'on sent bien qu'il s'agit d'une course dans un contexte de combats entre des conceptions politico-sociales, et d'une évolution contradictoire entre reféodalisation du monde et réveil de forces politiques centripètes. C'est en tirant des progrès technologiques le meilleur pour l'environnement, en même temps qu'en faisant une véritable révolution mentale, sociale et politique... que l'on pourrait parvenir à inverser les tendances destructrices actuelles. On peut lire dans le dernier chapitre de ce livre ici chaleureusement recommandé : "Au départ, nous n'avons de pouvoir que sur nous-mêmes. Nous sommes notre propre empire, celui que nous pouvons gouverner, réformer, transformer. Agir sur nous-mêmes, sur notre environnement proche n'est pas une finalité, mais l'amorce de réalisations plus vastes. En transformant notre fiction individuelle, nous proposons à ceux qui nous entourent le ferment d'un récit collectif. Et lorsque ce récit sera suffisamment partagé, il sera temps d'unir nos forces, par millions, pour modifier les architectures qui régissent nos vie. D'engager la bascule. Quand? je n'en ai pas la moindre idée. Comment exactement? Je n'en sais rien non plus. Est-ce que l'effondrement écologique n'aura pas lieu? C'est possible. Mais quel autre projet adopter? Chaque jour est une petite bataille à mener. Une opportunité de créer une autre réalité. Et cela commence aujourd'hui."

Cyril DION, Petit Manuel de résistance contemporaine, Récits et stratégies pour transformer le monde, Domaines du possible, Actes Sud/Colibris, 2018, 150 pages. 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires