Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2018 2 04 /09 /septembre /2018 08:40

   Sociologue américain, un des plus influents depuis la fin de la seconde guerre mondiale, Talcott PARSONS développe une théorie de l'action et contribue fortement au courant du structuro-fonctionnalisme, désignation qu'il n'accepte pas. Avec sa sociologie empirique, il s'impose en fondement du courant théorique des systèmes sociaux, et il influence maints auteurs, que ce soit en sociologie des organisations ou en sociopsychologie (socialisation). Qualifiée parfois de conservatrice, sa sociologie connait, malgré qu'elle soit moins enseignée que pendant les années 1940 à 1970;, un regain d'intérêt dans le monde anglo-saxon.

    Professeur à l'université Harvard, il est l'un des plus grands théoriciens de la sociologie contemporaine et est cité dans maints ouvrages de sociologie. Sa démarche scientifique est initialement influencée par les travaux de l'économiste anglais Alfred MARSHALL, à qui il doit l'idée fondamentale selon laquelle l'action sociale ne peut être analysée sans référence aux valeurs. Ainsi, il élabore un système de pensée reposant sur deux valeurs essentielles : celle d'action, objet principal de l'analyse sociologique, et celle de valeur, corrélât nécessaire de la première. Il retrouve la notion de valeur dans l'oeuvre de WEBER, dans la théorie de DURKHEIM sur la religion et dans celle de PARETO. Sa réflexion sur la sociologie classique fait la matière de son premier ouvrage, The Structure of Social Action (1937). Puis il procède à diverses analyses particulières qui lui permettent de préciser les concepts fondamentaux de sa théorie de l'action. La plupart de ses articles ayant trait à ces concepts sont réunis par la suite dans un volume intitulé Essays in Sociologie Theory (1949).

C'est en 1951, dans le Social System, puis dans l'ouvrage collectif publié avec SHILS, Toward a General Theory of Action, que Talcott PARSONS présente de façon globale sa théorie de l'action. Il précise, remanie, modifie sa théorie dans les Working papiers in the Theory of Action (1953), puis dans un grand nombre d'articles et d'ouvrages, notamment dans le volume, publié de nouveau avec SIHLS, sous le titre de Theories of Society (1961), qui est une collection de textes classiques commentés.

      Son système théorique constitue un vaste système conceptuel pour l'étude de l'action sociale. Il repose avant tout sur l'idée que tout système social doit, pour exister et se maintenir, répondre à quatre impératifs fonctionnels :

- la poursuite de buts ;

- l'adaptation au milieu environnant ;

- l'intégration des membres dans le système social ;

- la stabilité normative ou latente.

Par ailleurs, toute action résulte, selon lui, d'un choix entre cinq alternatives fondamentales auxquelles il donne le nom de patterns variables :

- affectivité ou neutralité affective (contrôle des impulsions) ;

- universalisme (critères généraux de jugement) ou particularisme ;

- qualité ou performance ;

- orientation vers le moi ou orientation vers la collectivité ;

- spécificité ou diffusion.

Ce schéma, qui permet non seulement de caractériser les actions et les rôles des individus, mais aussi d'analyser les valeurs spécifiques des sociétés globales, est appliqué par PARSONS à l'analyse de réalités diverses (famille, strates sociales, professions).

     Certains auteurs reprochent au structuro-fonctionnalisme de PARSONS de ne pas rendre compte du changement social, ou de l'éclairer sous un jour conservateur. Il ne s'est pas désintéressé du changement social, vu son étude comparative des sociétés et de leur évolution (Societies : Evolutionary and Comparative Perspectives, 1966). Il définit un critère objectif : une société est plus avancée dans la mesure où son organisation sociale manifeste une capacité d'adaptation plus grande. Cette notion d'adaptation ne désigne pas un ajustement passif aux conditions données, mais la recherche d'un état plus satisfaisant, donc une capacité d'innovation. Sur ce point, il rejoint les théories évolutionnistes de SPENCER et de Durkheim. L'un des critères de cette capacité d'adaptation est la différenciation : une unité remplissant plusieurs fonctions se divise en sous-unités remplissant chacun l'une de ces fonctions. Cette différenciation n'est, cependant, un indice de progrès que si les unités différenciées remplissent la fonction mieux que l'unité multifonctionnelle antérieure. Une telle spécialisation, la réintégration des nouvelles unités entraîne une transformation du système des valeurs. Quand un système social se complique, le système de valeurs doit au contraire se simplifier, les valeurs les mieux appropriées étant les plus générales et les plus universelles. Parmi ses derniers ouvrages, on peut citer Sociological Theory and Modern Society (1967) , Politics and Social Structure (1969) et, en collaboration, The American University (1973). 

      Dans l'ouvrage Structure and Process in Modern Societies (1960), Talcott PARSONS donne la définition suivante de l'organisation : "Le terme d'"organisation" sera utilisé pour se référer à un type particulier de collectivité étendue qui assume une place particulièrement importante dans les sociétés industrielles (...). L'étude de l'organisation, dans ce sens, est donc une partie seulement de l'analyse des structures sociales". Une organisation se caractérise "d'un point de vue analytique et formel" par un ensemble de dimensions. Elle est conçue pour réaliser des buts spécifiques, possède une structure qui est l'expression institutionnalisée des valeurs dans un système social donné et se traduit par un ensemble de rôles institutionnels que remplissent les individus. Elle a la capacité de réunir des ressources - travail, capital et organisation -, de les canaliser et de les combiner pour atteindre le plus efficacement possible les objectifs fixés. La "mobilisation" de ces ressources donne plus de pouvoir à l'organisation qu'aux autres acteurs sociaux. Dans les sociétés actuelles, les organisations sont le moyen privilégié pour "faire quelque chose, atteindre des buts au-delà de ce que peut faire un individu dans des conditions qui garantissent une relative maximisation de l'efficacité..." Les organisations modernes sont réparties dans la structure sociale plus large selon leur fonction et sont principalement des organisations formelles.

    Talcott PARSONS est connu par ailleurs pour ses prises de position, dans les années 1940 et 1950, en faveur de l'exceptionnalisme américain, entrant en conflit avec son collègue d'Harward, Pitrim SOROKIN, qui parlait à ce sujet d'une attitude "américano-centrique". 

   Bien que beaucoup cité dans les différentes synthèses de sociologie, il ne semble pas y avoir beaucoup de traduction française de ses oeuvres...

 

Talcott PARSONS, The Social System, Free Press, Glencoe, 1951. Le système des sociétés modernes, traduction de Guy MILLERAY, Bordas Éditions, 1993. Le système social, ebook, 2015. Éléments pour une sociologie de l'action, Plon, 1955

François BOURRICAUD, L'individualisme institutionnel - Essai sur la sociologie de Talcott Parsons, PUF, 1992. François CHAZEL et Pierre DEMEULENAERE, La sociologie analytique de Talcott Parsons, Presses universitaires de Paris Sorbonne, 2011. 

Daniel DERIVRY, Parsons Talcott, dans Encyclopedia Universalis, 2014. Catherine BALLÉ, Sociologie des organisations, PUF, collection Que sais-je?, 2010. 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens