Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2018 2 09 /10 /octobre /2018 09:25

    Le baron de Constant de Rebecque, Paul Henri Balluet d'ESTOURNELLES DE CONSTANT est un diplomate et homme d'État français, à l'activité importante dans la mouvance pacifiste des années d'avant première guerre mondiale et dans les années 1920. Lauréat du Prix Nobel de la paix en 1909, il mène une carrière diplomatique de premier plan.

    Pendant ses études mêmes au Lycée Louis-le-grand puis en internat, il cherche à se faire engager dans l'armée française à l'aube de la guerre franco-allemande de 1870 (empêché). Après des études de droit et de grec, il intègre le ministère des Affaires étrangères en juillet 1876. Il effectue des missions à l'étranger (Russie, janvier 1879 ; commission de délimitation du Montenégro, juillet de la même année, secrétaire d'ambassade à Londres en janvier 1880, secrétaire d'ambassade à Tunis en 1882, puis à La Haye en juillet 1884, jusqu'en juillet 1887...), avant d'entreprendre la rédaction de son ouvrage La politique française en Tunisie, présenté en 1891 à l'Académie des sciences morales et politiques. Il connait une ascension rapide et est nommé en 1890 ministre plénipotentiaire  en 1895.

Il se lance dans la politique et est élu député de la circonscription de Mamers lors des élections législatives de 1895. Après plusieurs batailles électorales, il est élu sénateur de la Sarthe en 1904, sous les couleurs de l'Union Républicaine. 

En 1899 puis en 1907, il représente la France, avec Léon BOURGEOIS et Louis RENAULT, aux Conférences de La Haye. Avec l'objectif d'oeuvrer au règlement pacifique des conflits internationaux par la promotion de la médiation et de l'arbitrage international. Il participe  à la création en 1903 du groupe interparlementaire de l'arbitrage international. Son combat débouche sur la création d'une Cour permanante d'arbitrage, ce qui lui vaut le Prix Noble en 1909. A noter que la presse se fait peu l'écho de sa carrière, comme elle signale peu la création de cette Cour... 

Beaucoup de membres de l'Alliance Républicaine et de radicaux mettent alors tous leurs espoirs dans l'éducation des peuples. Dans leur esprit pacifisme et patriotisme mes ont pas antagonistes, comme le démontrent leurs articles dans le journal de l'Alliance Républicaines, l'ARD (qui dispose d'une rubrique "bulletin pacifiste" à partir de 1903). Par l'entremise d'un Comité de conciliation internationale créé en 1905, sous la double présidence de Léon BOURGEOIS et de BERTHELOT, il multiplie les contacts à l'intérieur de France et d'Allemagne pour promouvoir les échanges culturels. Il fait partie aussi de la dotation Carnegie (dont le siège est à Paris), du milliardaire américain Arnold CARNEGIE, qui, établissant un pont entre les États-Unis et l'Europe figure en première ligne pour l'engagement dans les processus de paix de la future première grande puissance mondiale. 

    Favorable au rapprochement franco-allemand comme hostile à la politique coloniale et à l'augmentation des budgets militaires, il possède une grande influence dans les milieux pacifistes de ces deux pays. Mais à partir de l'entrée en guerre en 1914, il se rallie à l'union sacré et développe des relations avec les États-Unis, les pressant comme beaucoup, à participer à cette guerre aux côtés des Alliés. Les écrits d'd'ESTOURNELLES DE CONSTANT sont alors virulents contre ceux qui ne participent pas à cette union sacrée, que ce soit en France ou ailleurs. Toutefois, une fois la guerre terminée, nombreux sont ceux qui le pressent de rentre avec le combat pacifiste. 

Il participe alors aux activités de l'Association Française pour la Société des Nations (ASFD) et milite de nouveau pour la paix par le droit. 

    Tout au long de sa carrière, il entretien des relations suivies avec Ernest RENAN, Paul BOURGET et Paul VALÉRY, ou avec Henri BERGSON.

    L'essentiel de ses écrits dans sa période pacifiste est constitué d'articles et d'archives diplomatiques. Nombreux sont consultables à la bibliothèque nationale de France et... à la Bibliothèque du Congrès des États-Unis. 

Laurent BARCELO, Paul d'Estournelles de Constant, prix Nobel de la Paix 1909. L'expression d'une idée européenne, Paris, L'Harmattan, 1995. 

Nadine-Josette CHALINE, Empêcher la guerre, encrage, 2015.  

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens