Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2019 5 01 /11 /novembre /2019 08:47

   SALLUSTE ou Caïus Sallustius Crispus est un homme politique romain, et surtout un historien de premier plan. Comme tribum du peule, il entre en conflit avec POMPÉE et l'aristocratie, et est l'adversaire de CICÉRON.

    Sa biographie semble avoir été écrite par Q. Asconius Pedianus, mais elle ne nous pas parvenue. Issu, comme on a pu le reconstituer plus ou moins fidèlement, d'une famille de souche phébéienne, questeur en -55, tribum de la phèbe en -52, il soutient le parti des populares, appuyés par Jules CÉSAR et POMPÉE, contre les optimates, parti de Titus Annius MILON et de CICÉRON.

Ami de CÉSAR, il est chargé de mener la flotte romaine en Illyrie. Il est exclu alors du Sénat romain pour immoralité en -50. Il est battu par les pompéiens (-49).

De nouveau questeur, SALLUSTE peut réintégrer le Sénat et CÉSAR lui confie le commandement en Campanie, dont les légions se sont mutinées et il y est battu.

Sa carrière militaire est donc limitée et le domaine politique lui réussit un peu mieux : élu prèteur en -47, il accompagne CÉSAR en Afrique et, du fait de ses talents, se voir confier le gouvernement de la nouvelle province romaine de Numidie en -46/-45.

Après l'assassinat de CÉSAR en mars -44, SALLUSTE, voyant que sa carrière politique, elle aussi, se termine irrémédiablement, préfère se retirer de la vie publique et "profiter de la fortune que ses concussions lui avaient procurée". Militaire, il a toujours pour principe que "la paix est l'intervalle entre deux guerres", et par ailleurs, il estime que régner sur le peuple par la violence est "odieux".

 

Une oeuvre historique de référence

    Après la mort de son protecteur, SALLUSTE se consacre donc à ses écrits. Avec un style concis et un esprit méthodique, il écrit La conjuration de Catilina (qui relate le complot visant la prise du pouvoir et dénoncé par CICÉRON en -63) et surtout l'admirable Guerre de Jugurtha. Son Histoire, qui traite de l'histoire de Rome entre la mort de SYLLA en -78 et la victoire de POMPÉE contre les pirates en -67) en 5 livres, est hélas perdue, et seuls quelques fragments nous sont parvenus.)

   Dans La Guerre de Jugurtha, après avoir remonté en détail aux origines du conflit entre factions qui marquent Rome lorsque éclate la guerre contre le roi de Numidie (Maghreb oriental), il décrit et analyse les méthodes de combat utilisées par les rebelles numides. Fondée sur la surprise et la mobilité, la manière de combattre de Jurgutha remporte de grands succès au début du conflit. Mais bientôt, sous la direction du consul Gaïus MARIUS, les troupes romaines se réorganisent et s'adaptent aux conditions de l'adversaire tout en isolant progressivement celui-ci. Bien que l'objectif de SALLUSTE soit moins d'être ici un écrivain militaire qu'un observateur de la politique romaine, son ouvrage est considéré comme un modèle de description de la guerre irrégulière. (BLIN et CHALIAND)

    L'oeuvre de SALLUSTE marque pour les historiens un progrès par rapport à ses prédécesseurs, les analistes, tant pour la force narrative que pour la méthode historique : il s'efforce en effet d'expliquer les causes des événements politiques et les motivations des acteurs de l'Histoire. Certes, la chronologie et la géographie sont imprécises et souvent fautives, il n'est pas impartial (faisant partie des populares); mais est capable de reconnaitre les mérites de ses adversaires et les défauts de ses amis. Ses lecteurs modernes ne sont donc pas gênés par un apologétisme que l'on rencontre souvent chez les historiens romains. Il influence les historiens antiques postérieurs, notamment TACITE.

 

SALLUSTE, La Guerre de Jugurtha (traduction Nicolas GHIGLION), Éditions Allia, Paris 2017; La conjuration de Catilina, La guerre de Jugurtha, Fragments des histoires, Les Belles Lettres, Paris, 2003. Extrait de La guerre de Jugurtha, La Guerre de Guérilla, XLIII à LXI, traduction de F. RICHARD, de l'édition Garnier-Flammarion de 1968, dans Anthologie mondiale de la stratégie, Robert Laffont, 1990.

Donald EARL, The Political Though of Sallust, Cambridge, 1961. Viktor POSCHI, Sallust, Darmstadt, 1970. Ronald SYME, Sallust, Berkeley, CA, 1964.

Arnaud BLIN et Gérard CHALIAND, Dictionnaire de stratégie, tempus, 2016.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens