Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2019 4 28 /11 /novembre /2019 12:19

     Vassili SOKOLOVSKI, officier d'infanterie russe puis soviétique (en février 1918), devient chef d'état-major en 1941, puis commandant du front ouest en 1943. Il participe à la prise de Berlin et devient en 1952 chef d'état-major de l'armée et de la marine soviétiques, puis membre du Comité central du Parti communiste (1956).

   Après la seconde guerre mondiale, il est commandant en chef de la zone d'occupation soviétique en Allemagne.

    Comme théoricien militaire, il incarne, pendant la période de la guerre froide, l'école soviétique de la stratégie nucléaire dont il est l'un des principaux architecte. A la fin des années 1950, l'URSS comble son retard en matière nucléaire par rapport aux États-Unis. Sa doctrine s'inscrit dans le rééquilibrage des stratégies militaires au vu du potentiel de destruction massive détenu des deux côtés. La doctrine qui porte son nom est prononcée en janvier 1960 par KHROUTCHEV devant le Soviet suprême. Elle fixe la stratégie soviétique pendant quelques années en postulant qu'en cas de conflit avec l'Ouest, la guerre serait nucléaire : une attaque préventive en cas de danger assurerait alors le succès de l'Union Soviétique. Si cette doctrine a été conservée jusqu'aux années 1970, la crise des missiles de Cuba en 1962 met en relief sa relative inefficacité.

    SOKOLOVSKI formule sa doctrine de guerre selon deux principes clausewitziens : la principe d'anéantissement et la subordination de l'instrument militaire à la politique. Dans ces termes, l'arme atomique fait partie d'une stratégie globale visant à vaincre l'adversaire sur le plan politique par des moyens militaires classiques et nucléaires. Le potentiel de destruction de l'arme atomique doit être exploité au début de l'engagement, moment où ses effets sont les plus importants, ce qui n'empêche pas l'éventualité d'un conflit prolongé auquel l'Union Soviétique doit également se préparer. Considéré comme la doctrine soviétique officielle, elle eut un impact profond sur la stratégie nucléaire en Union Soviétique et en Occident. (BLIN et CHALIAND)

 

Maréchal SOKOLOVSKI, Stratégie militaire soviétique, Berger-Levrault, 1983.

Arnaud BLIN et Gérard CHALIAND, Dictionnaire de stratégie, tempus, 2016.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens