Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2020 2 25 /02 /février /2020 16:20

      Alors que l'ensemble des batailles en Afrique du Nord - que ce soit des escarmouches ou des batailles rangées de chars - constitue un enjeu majeur dans la Deuxième Guerre Mondiale, enjeu d'ailleurs pas seulement militaro-stratégique, mais aussi politique (une partie est française, tiraillée entre État Français et France libre - les premières unités française combattantes étant d'ailleurs en Afrique...), la filmographie est plutôt chétive, surtout en comparaison du traitement fait à la période de la libération de l'Europe.

   

    C'est surtout côté documentaire qu'on trouve la matière la plus importante,

que ce soit La bataille du désert (1h 21 minutes), dans la série Les Grandes Batailles ;

 

La guerre du désert, dans 39-45 Le monde en guerre ;

 

la troisième partie des six d'Apocalypse La deuxième guerre mondiale (Le choc)

 

La bataille d'El Alamen dans la série Grandes batailles de la deuxième guerre mondiale...

 

Autre documentaire, La guerre du désert, présente de manière exhaustive et chronologique les événements qui se sont déroulés durant ces trois années, entre 1940 et 1943. Durant 60 minutes en noir et blanc. Édité sous la bannière AAA, il s'agit d'une partie d'une longue série documentaire (non authentifiée sur la jaquette), formée uniquement d'images d'archives et dictée directement en français (sans problème de mixage donc avec le narrateur américain d'origine). Sous le titre The war in Africa, écrit par Michael LEIGHTON et édité par Peter JONSON, en 2007, Edgehill Publishing Ltd. Cela ressemble aux documentaires présentés aux élèves ou étudiants dans les établissements scolaires aux États-Unis. Très pédagogique et très sec.

 

  Ces documentaires ne se contentent pas de décrire les opérations du point de vue des états-majors, mais décrivent bien les conditions "spéciales" de la guerre dans ces reliefs avec ce climat rude pour les combattants de deux camps.

Le livre sous la direction de Nicolas LABANCA, de David REYNOLD et de Olivier WIEVIORKA, commandé par le Ministères des Armées et co-édité avec Perrin, de 2019, décrit bien les tenants et aboutissants de cette série de batailles, en 347 pages grand format.

   

        Côté films de fiction, on relève le film de Robert WISE, Les rats du désert. Sorti en 1953 et de 88 minutes, le métrage se centre surtout sur la bataille de Tobrouk.

Laquelle est aussi le sujet du film Tobrouk, commando pour l'enfer, de Arthur HILLER, sorti en 1967. Le métrage de 110 minutes se centre surtout sur l'enjeu stratégique des réserves de carburant de l'armée allemande, qu'un commando doit détruire avant que ROMMEL ne l'utilise pour son offensive.  

   

   Enfants de salauds, film britannique réalisé par André de TOTH et sorti en 1968, s'inspire des opérations menées par des unités alliées comme le Long Range Desert Group, la Ppski's Private Army ou encore le Special Air Service ayant opéré pendant la guerre du désert. Pendant ces 118 minutes, il est question aussi de ces dépôts de carburants et d'autres objectifs militaires précis. A noter que le réalisateur, à l'inverse sans doute des deux premiers films cités ici, n'a pas cherché à glorifier ni la guerre ni les combattants. On trouve dans ce film que certains qualifient (c'est peut-être aller un peu loin) d'antimilitariste, des militaires engagés pour l'argent, des officiers déséquilibrés n'hésitant pas à trahir leurs hommes, des mutineries, des pillages et des viols... Le lot en fait de toutes les guerres...

FILMUS

Partager cet article

Repost0

commentaires