Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2020 3 19 /02 /février /2020 13:11

   Pseudonyme du colonel SUIRE, ou encore de Leprince, X, B..., Éric MURAISE est un écrivain prolifique française, autour tout autant d'ouvrages sur l'histoire militaire que de romans à destination des adolescents. Il n'est pas le seul à travailler sous couvert d'anonymat, car tant dans le grand public que dans l'édition, peu d'esprits acceptent facilement l'idée que l'on puisse écrire sur des registres si différents...

   Éric MURAISE est ainsi l'auteur sous ce nom de Voyance et prophétisme (1980), de Sainte Anne de Bretagne (1980), d'Histoire sincère des ordres de l'Hôpital (1978), de Testament pour un monde futur (1977), d'Introduction à l'histoire militaire (1964), ou de Cavaliers des ténèbres (1958). Féru d'histoire militaire prise dans son ensemble selon une historiographie reconnue comme d'histoire ésotérique (la figure du Grand Monarque, dixit Nostradamus, l'a toujours fasciné, il contribue à l'élargissement du champ de l'histoire militaire.

      La défaite de 1940 a suscité un réel effort de pensée dans les milieux militaires, dont témoigne l'enseignement de l'histoire à l'École de guerre, pour s'assimiler les apports de la psychologie, de la sociologie et des l'histoire des structures économiques, sociales et mentales, sans pour autant négliger l'histoire des institutions militaires et cette histoire des batailles dont J.P; BERTRAND a montré qu'elle pouvait être reprise et enrichie par les aspects nouveaux de la recherche historique. La Revue historique de l'Armée et la Revue de la Défense nationale, fondées aux lendamins de la seconde guerre mondiale, font une large place aux rapports de l'armée et de la société. De nombreux ouvrages dont ceux du colonel Eugène CARRIAS et ceux d'Éric MURAISE (colonel SUIRE) attestent également de ce réveil. (André CORVISIER, Aspects divers de l'histoire militaire, dans Revue d'Histoire moderne & contemporaine, 1973, n°20-1.). Son Introduction à l'histoire militaire (rééditée chez Lavauzelle en 2008) ainsi que son ouvrage écrit avec Fernand GAMBIEZ sur l'Histoire de la première guerre mondiale en 1968, contribuent à ce renouveau de l'histoire militaire.

Dans ce dernier ouvrage, il s'agit d'étudier l'histoire du comportement des hommes dans la guerre, ouverture d'un immense domaine d'étude, et pour commencer celui des opérations militaires qui ne peuvent être analysées en soi (à la manière d'une historiographie pour qui ne comptent que les batailles et leurs résultats "techniques"), mais en fonction des mentalités et des dispositions des soldats. Les deux auteurs (GAMBIEZ et SUIRE) montrent par exemple comment les infanteries française et britannique qui, en 1918, sortaient de plusieurs années de tranchées étaient en fait incapables de manoeuvrer. Leur étude commence alors à combler d'immenses lacunes dans la compréhension des comportements des soldats comme de l'"arrière", lacunes qui suscitent encore aujourd'hui l'intérêt des historiens. (Jean-Jacques BECKER, L'évolution de l'historiographie de la première guerre mondiale, dans Revue historique des armées, 2006, n°242)

   Le portrait de l'écrivain ne serait pas complet en ne laissant apparaitre que sa participation à l'évolution des historiens sur la guerre.

Dans le site des Amis du Signe de Piste (bien connu des milieux scouts); on y raconte la biographie de Maurice SUIRE.

De souche poitevine, né en Berry, il fut Saint-Cyrien. A sa sortie de cette école, il fit l'école des Chars, partit en Syrie, revint en France, fut fait prisonnier en mai 1940 sur le canal de la Sambre, passa 5 ans de captivité à l'Oflag X.B. (il reprit ces lettres plus tard pour pseudonyme), années consacrées à l'étude, qui lui permirent de préparer la base de certaines oeuvres signées MURAISE.

De 1945 à 1953, il occupa différents postes, tant en Wartemberg qu'à Berlin ou en Palatinat. Après un court séjour en France, il repartit pour la Tunisie et l'Algérie. De 1960 à 1967, il fut à Pari où il termina sa carrière comme conférencier à l'École de Guerre et adjoint commandant l'Institut des Hautes Études à la Défense Nationale. Il s'intéresse tout au long de sa carrière à l'Histoire, au mystère entourant la destinée de Louis XVII et ses ouvrages servent d'appui à Jean-Pierre FONCINE et Antoine de BRICLAU pour écrire Le Lys éclaboussé, ainsi qu'à la légende du Grand Monarque, à Nostradamus, aux prophètes... La tonalité de ces oeuvres expliquent l'emploi de différents pseudonyme. On ne voudrait pas dans certains milieux militaires qu'ils entachent le sérieux de ses ouvrages d'histoire... Parmi ses romans, publié par Signe de Piste, Ruban Noir et leurs rééditeurs, on peut citer Le Raid des quatre châteaux, La neuvième croisade, Les Signes de l'Empire, Le Chant des Abîmes...

 

Eric MURAISE, histoire sincère des ordres, 1960 ; L'insurrection royaliste de l'Ouest 1791-1800, 1966 ; Du Roy perdu à Louis XVII? Psychanalyse d'un mythe national, 1967. Colonel SUIRE, L'épée de Damoclès, la guerre en style indirect; 1967 ; Histoire de la première guerre mondiale, en deux volumes, 1968 ; Introduction à l'histoire militaire, 1964.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens