Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2020 2 05 /05 /mai /2020 08:36

   L'économiste américain d'inspiration marxiste Paul M. SWEEZY est également un militant politique, éditeur et fondateur du magazine socialiste Monthly Review. Principalement connu pour ses contributions à la théorie économique et comme l'un des économistes majeurs de la seconde moitié du XXe siècle, il s'engage dans un large éventail de causes progressistes : porte parole du Comité de défense de membres poursuivis du parti communiste, opposition à la guerre du Vietnam, engagement en faveur du Tribunal Russell contre les crimes de guerre des États-Unis...

 

Une carrière académique interrompue

 Élève à la Phillips Exeter Academy, avant d'intégrer Harvard, où il est rédacteur en chef de The Harvard Crimson, Paul SWEEZY y est diplômé magna cum laude en 1932. Après avoir complété son cursus de premier cycle, ses intérêts se détournent du journalisme pour l'économie. Il suit en 1931-1932 les cours de la London School of Economics, voyageant à Vienne pour étudier pendant ses vacances. C'est là qu'il découvre pour la première fois les idées économistes marxistes? Il rencontre également Harold LASKI, Joan ROBINSON, et d'autres jeunes penseurs de la gauche britannique de l'époque.

Une fois revenu aux États-Unis, il se réinscrit à Harvard, dont il reçoit son doctorat en 1937. Durant ses études, il devient le "fils de remplacement" du célèbre économiste autrichien Joseph SCHUMPETER, même si leurs vues intellectuelles s'opposent radicalement. Plus tard, alors qu'ils sont collègues, leurs débats sur les "lois du capitalisme" acquièrent un statut légendaire pour toute une génération d'économistes à Harvard. Il y fonde la Review of economic studies et publie des essais sur la concurrence imparfaite, le rôle des anticipations dans la détermination de l'offre et de la demande, et le problème de stagnation économique.

       Devenu enseignant à Harvard en 1938, il y établit une branche de l'American Federation of Teachers, la Harvard Teachers' Union. C'est pendant cette période qu'il écrit des leçons qui donnent plus tard naissance à l'un de ces travaux économiques les plus importants, The Theory of Capitalist Development (1942), un livre qui résume la théorie de la valeur travail développée par MARX et ses successeurs. C'est le premier livre en anglais à aborder certains sujets de manière détaillée, comme le problème de la transformation du capitalisme.

Il travaille alors pour plusieurs agences du New Deal, analysant la concentration du pouvoir économique ainsi que les dynamiques de concurrence et de monopole. Ces recherches incluent l'étude influente pour le National Resources Committee, "Interest Groups in the American Power", qui identifie les huit alliances industrielles et financières les plus puissantes dans le monde des affaires américain.

De 1942 à 1945, Paul SWEEZY travaille à la division "recherches et analyses" de l'Office of Stretegic Services. Il est envoyé à Londres, où il suit la politique économique britannique pour le compte du gouvernement américain. Il participe à la publication mensuelle de l'OSS, l'European Political Report. Récompensé, il peut se permettre d'écrire de nombreux articles pour la presse de gauche, y compris dans des publications comme The Nation et the New Republic. Il écrit également un livre, Socialism, publié en 1949, ainsi que plusieurs textes plus courts rassemblés dans le recueil The present as history en 1953. En 1947, SEWEEZY quitte son poste d'enseignant à Harvard deux ans avant le terme de son contrat, pour se consacrer pleinement à ses activités de recherche et d'édition.

En 1949, Paul SWEEZY et Leo HUBERMAN créent un nouveau magazine, Monthly Review, grâce à un apport de fond de l'historien et critique littéraire F.O. MATTHIESEN. Le premier numéro parait en mai et inclut l'article d'Albert EINSTEIN intitulé "Pourquoi le socialisme?". Le magazine, créé à l'apogée du Maccarthysme, se décrit lui-même comme socialiste et "indépendant de toute organisation politique". La revue se met rapidement à la production de livres et de pamphlets, grâce à sa maison d'éditions, appelée Monthly Review Press. Au fil tu temps, elle publie des articles représentant différentes sensibilités de gauche, avec des articles d'Albert EINSTEIN, W.E.B. Du BOIS, Jean-Paul SARTRE, CHE GUEVARA et Joan ROBINSON.

 

Militant et Théoricien économique

  En 1954, assigné par le procureur général du New Hampshire, Paul SWEEZY refuse de répondre à ses demandes d'information sur ses amis politiques et est brièvement emprisonné... avant que la Cour Suprême annula sa condamnation, dans un arrêt qui fait jurisprudence sur la liberté académique. Ce "démêlé" judiciaire renforce ses convictions et sa combativité, d'autant que ses travaux économiques sont de plus en plus reconnus.

   Le travail de SWEEZY se concentre sur l'application de l'analyse marxiste, notamment sur les tendances dominantes du capitalisme moderne : monopolisation, stagnation et financiarisation.

Sa première publication officielle en économie est une article de revue de 1934, La théorie du chômage du professeur Pigou, dans le Journal of Political Economy. Au cours du reste de la décennie, il écrit de manière prolifique et durant des années il effectue des travaux pionniers concernant les anticipations et les oligopoles, introduisant pour la première fois le concept de demande coudée pour expliquer la rigidité des prix sur les marchés oligopolistiques. En 1938, Harvard publie la thèse de SWEEZY, Monopole et Concurrence dans le commerce du charbon en Angleterre, 1550-1850. En publiant en 1942 The Theory of capitalist development, il s'impose comme le "chef de file des marxistes américains" et pose les bases du travail ultérieur des marxistes sur ces sujets. En plus de présenter la première discussion du "problème de la transformation" en anglais, le livre souligne aussi bien les aspects "qualitatifs" et "quantitatifs" de la théorie de la valeur de MARX, distinguant la méthode de MARX de celle de ses prédécesseurs en économie politique?

En 1966, il publie Le capital monopoliste, un essai sur la société industrielle, en collaboration avec Paul A. BARAN. Le livre la démonstration et les conséquences de la théorie de la stagnation de SWEEZY, aussi appelée stagnation séculaire. Le principal dilemme du capitalisme moderne est, d'après eux, de trouver des débouchés profitables pour investir le surplus économique créé par l'accumulation du capital. En raison de la tendance croissante des marchés à fonctionner de manière oligopolistique, ce problème aboutit à la stagnation, les entreprises réduisant leur production plutôt que leurs prix pour faire face à la surcapacité. La formation d'oligopoles entraine une augmentation du surplus, mais ce surplus n'apparait pas nécessairement dans les statistiques économiques comme étant du profit, il prend également la forme de gaspillage et de capacités de production excédentaires. L'augmentation des dépenses militaires, de marketing et des différentes formes d'endettement peut alléger le problème de la suraccumulation. Néanmoins, toujours pour ces deux auteurs, ces remèdes aux difficultés du capitalisme sont intrinsèquement limités et tendent à voir leur efficacité décroitre au cours du temps, de telle sorte que le capitalisme monopoliste tend à la stagnation. Ce livre est considéré comme la pierre angulaire de la contribution de SWEEZY à l'économie marxiste.

Paul SWEEZY s'est intéressé à la montée en puissance du capitalisme financier comme réponse à la crise. Sa théorie combine et intègre les effets microéconomiques du monopole avec les analyses macroéconomiques de la théorie keynésienne. Elle savère particulièrement efficace pour comprendre la stagflation des années 1970. Les travaux suivants de SWEEZY, écrits en collaboration avec Harry MAGDOFF, examinent l'importance de "l'explosion financière" comme réponse à la stagnation.

     Certainement le plus grand auteur marxiste classique - bien plus orthodoxe qu'on veut bien le dire - d'expression anglaise, traduit en espagnol, mais très peu en français, il établit avec une grande clarté la problématique marxiste et éclaire tous les débats du marxisme jusqu'en 1940 et les problématiques économiques jusque dans la fin des années 1970, à l'orée du sur-développement du capitalisme financier.

 

Paul SWEEZY, avec Maurice DOBB, Du féodalisme au capitalisme, François Maspero, Petite Collection Maspero, 2 volumes, 1977 ; Le capitalisme monopoliste : un essai sur la société industrielle américaine, avec Paul A. BARAN, François Maspero, 1968 ; Lettres sur quelques problèmes actuels du socialisme, avec Charles BETTELHEIM, François Maspero, 1970 ; Le socialisme cubain, avec Leo HUBERMAN, François Maspero, 1970 ; Le capitalisme moderne, Seuil, 1976 ; The Theory of Capitalist Development, 1942, réédité plusieurs fois depuis (nous le mentionnons car nous avons constaté, avec surprise d'ailleurs, qu'il n'a pas beaucoup vieilli, notamment sur l'émergence du fascisme...).

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens