Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2020 7 21 /06 /juin /2020 06:35

  La très jeune revue française semestrielle Panthère première est une revue indépendante de critique sociale, avec un premier numéro en septembre 2017, publiant des textes (enquêtes, réflexions, récits poésie) et des images "qui interrogent l'existence d'une "sphère privée" et d'une "sphère publique", partant du principe que le phénomènes politiques sont traversants et qu'ils ne s'arrêtent donc pas aux portes d'une catégorie."  Elle interpelle d'une certaine manière tous ceux qui clament 'Moi, je ne fais pas de politique", et qui oublient que la politique s'occupent très bien d'eux (et même mieux d'eux que les autres).

   Cette publication de 100 pages par numéro, distribuée en librairies et dans les lieux "amis" (collectifs, militants, festivals), au titre qui se veit l'écho de la langue vulgaire dont parle DANTE, une langue parlée, se situe à l'intersection entre ce qui est renvoyé à l'intime (au privatif au sens fort) - famille, enfance, habitat, corps, maladie, sexualités - et les phénomènes qui cherchent ) faire système - État, industrie, travail, colonialisme, rapports de genre. "Si l'on regarde bien dans ces entrecroisements, si l'on regarde dans le détail beaucoup d'aspects sont entièrement laissés de côté par la critique ou l'analyse, ou difficilement regardés comme des objets politiques du fait de leur relégation, bien arrangeante somme toute, dans les tréfonds de l'intime (on peut citer en exemple la violence conjugale ou les maladies professionnelles).

   Les articles sur papier sont progressivement republiés sur son site Internet. Financée par son lectorat, la revue bénéficie pour son lancement d'une aide de la fondation Un monde par tous, et depuis son quatrième numéro - chose que l'on rencontre de manière courante dans l'édition de publications non commerciales - bénéficie également d'une aide du Centre national du livre.

   La revue est constituée d'un collectif d'une dizaine de personnes investies dans des activités de recherche, d'écriture, de création, accompagnées pour l'occasion par une équipe 3 graphistes. Le comité éditorial est constitué uniquement de femmes (qui viennent de Jeff Klak, CQFD ou Article 11), choix qui "nous semble favoriser l'invention de formes de travail et de coopération plus égalitaires, et d'une prise de décision plus horizontale amenant davantage de femmes et/ou de personnes minorisées à être publiées", même si par ailleurs, les textes proviennent autant de contributeurs que de contributrices. Pour ce qui concerne l'île de France, on trouve Panthère noire plus facilement dans quelques librairies comme Les cahiers de Colette, la Librairie Violette and Co, la Librairie des femmes (Paris) et à la Librairie Michèle Firk (dans le 93).

   Cette revue, qui veut entre autres fabriquer de la poésie politique, aborde dans son numéro 4 de printemps-été 2019, les thèmes du travail domestique, du service civique (le travail gratuit au coeur du capitalisme contemporain), revient sur la mobilisation de Greenham (Royaume Uni) en 1981, quand 30 000 femmes encerclaient la base militaire pour protester contre le stockage de missiles nucléaires.

Panthère première, 36 rue Bernard, 13003 Marseille, Site : pantherepremiere.org

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens