Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 août 2020 4 06 /08 /août /2020 13:08

     Si le thème des prisonniers de guerre, notamment en France, constitue un enjeu politique de premier plan pendant toute l'occupation, s'ils constituent - à partir du moment où les soldats le deviennent jusqu'à leur libération, provoquant d'importants mouvements de population - une masse de gens très importante et très concentrée, parqués dans des camps aux statuts les plus divers et aux conditions (toujours très mauvaises) très différentes, que ce soit à l'Ouest, sous administration allemande ou à l'Est sous administration japonaise, avant d'être parqués, de manière plus temporaire, dans des camps sous administration américaine, si enfin - excusez la longue phrase à l'aune de la souffrance de ces millions de personnes au sort incertain - pendant toute la guerre, ils constituent, ils sont le pivot de nombreuses stratégies de tous les... camps!, la filmographie ne leur rend pas forcément justice... Ainsi, peu de documentaires - du fait de la politique de "discrétion" des belligérants - existent, notamment côté allemand et du côté japonais... Quant aux films de fiction, ils sont souvent centrés - si l'on excepte l'admirable film de Steven SPIELBERG, Empire du Soleil - sur ce qui est précisément le devoir de tout prisonnier, et encore plus de tout prisonnier de guerre, s'évader!

 

Côté documentaire :

- L'Asie en flammes, pour la partie consacrée à Kwaï. Après la conquête japonaise de la Thaïlande et de la Birmanie en 1942, les nippons décident de construire une ligne de chemin de fer de plus de 2 000 km de long dans la jungle birmane. Cette construction devait ouvrir la voie vers l'Inde. Serge VIALLET dévoile la véritable histoire du pont de la rivière Kwaï à travers de nombreux témoignages et images d'archives. Il démontre ainsi que les faits sont plus complexes que ce qui a été montré par David LEAN dans son célèbre film. C'est l'occasion de porter un regard sans a priori ni complaisance sur cette entreprise titanesque dans un environnement hostile, alors que la ligne était construite en simultané par des deux bouts. Le réalisateur perce aussi l'état d'esprit des soldats japonais de l'époque et de leurs supérieurs qui en demandaient toujours plus à leurs ouvriers esclaves, sans aucune considération pour leurs vies, ce qui a entrainé plus de 26 000 morts occidentaux sans compter des mes dizaines de milliers de coolies asiatiques...

 

Côté films  :

- La grande évasion,

 

- Stalag 17 ;

- Furyo ;

- L'express du colonel von Ryan ;

 

- Le pont de la rivière Kwaï ;

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens