Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 août 2020 1 10 /08 /août /2020 09:15

  On n'insistera pas suffisamment sur la distinction entre le guerrier - aimant ou faisant de son activité principale la guerre et le soldat - obligé de participer à ou volontaire pour une guerre précise. Des documentaires et films rendent bien cette distinction. Bien entendu, avec la présence - quasi technique - des principaux personnages à l'écran dans les films de fiction, pratiquement tous les métrages se centrent plus ou moins du début à la fin sur un homme ou un groupe d'hommes. Sinon sans doute, le film ne "fonctionne" pas, le spectateur devant pour soutenir son attention s'identifier à un personnage dans l'action.

 

Côté documentaires :

- 39-45, Le monde en guerre, Le guerrier, dans le DVD 2, volume 4

 

- L'Asie en flammes, Saïpan. Le 15 juin 1944, les troupes américaines entreprennent la conquête des iles Marianne et en particulier de l'île de Saïpan où 30 000 japonais, militaires et civils, sont allés jusqu'au dernier sacrifice pour protéger cette terre. Le réalisateur Serge VIALLET revient sur cette tragédie et tente d'expliquer comment les japonais ont été endoctrinés afin de tous donner leur vie ôur empêcher les américains de prendre ces îles stratégiques qui mettaient le Japon à portée des bombardiers alliés. Ce documentaire utilise de nombreuses images en noir et blanc et en couleur prises durant la bataille complétée par de passionnants témoignages de survivants des deux camps. Exemplaire, ce montage nous montre jusqu'où peut aller l'horreur de la guerre quand les militaires sont également des fanatiques obnubilés par leur empereur...

 

Côté séries :

- Frères d'armes, Les hommes avant tout dans le DVD 5

 

- The Pacific, dans plusieurs parties (Partie 3, partie 4, partie 10...)

 

- Generation War, série télévisée allemande de 2013 en trois épisodes, relate le parcours hétéroclite de cinq amis, ayant 20 ans en 1941, qui vivent différemment les heures de gloire et de misère de l'armée allemande et du IIIe Reich. Elle permet d'aborder des thèmes clefs de cette période sombre - et occultée dans l'esprit de beaucoup d'Allemands. Multiplicité des positionnements, à cent lieues de la propagande nazie, prise de conscience de l'absurdité de la guerre sont bien rendues par la qualité de la reconstitution, tant dans les scènes intimistes que dans les scènes de bataille. Ce réalisme est en partie gâché par la présentation de la résistance polonaise comme antisémite, autant que les nazis eux-mêmes. Même si des pogroms eurent lieu en Pologne, avant, pendant et après la seconde guerre mondiale, on ne peut pas dire que cette résistance, qui se composait aussi d'organisations armées ou humanitaires juives était globalement antisémite. Le fait même d'ailleurs qu'une polémique à cet égard eut lieu en Pologne à la sortie du métrage dans ce pays montre une réalité, là encore, plus complexe. Cette série fait partie d'un ensemble d'oeuvres qui ravive en Allemagne les débats sur les événements de la seconde guerre mondiale.

 

Côté films :

- Bataillon du ciel (ESWAY)

 

- La bataille de Tobrouk (film tchèque)

 

- Bastogne (WELMANN)

 

- Mémoires de nos pères (EASTWOOD)

 

- Indigènes ( BOUCHAREB)

 

- Nom de code : Overlord (COOPER)

 

- Le général du diable  (KAUTNER)

 

- Le pont (WICKI)

 

- Far away  (KANG JI KUJ)

 

- The captain , l'usurpateur (SCHWENTKE)

 

- Kokoda, le 39e bataillon

 

- Attack! (ALDRICH)

 

On oubliera sans doute sans peine Les douze salopards, de même qu'un certain film de TARENTINO... tant les personnages frisent la caricature (mais il est parfait pour les âmes simples de brut décoffrage)

 

 

FILMUS

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens