Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2020 2 20 /10 /octobre /2020 12:21

   Alors que maints efforts sont consacrés à exploiter les archives de la bataille de Verdun, peu de films et documentaires sont consacrés à ces quatre batailles menées par les belligérants autour de la ville d'Ypres (Belgique). Les quatre batailles d'Ypres - la première plus connue sous le nom de bataille des Flandres en 1914 qui clôt la course à la mer des armées allemande et alliées ; la seconde en avril-mai 1915, deuxième tentative allemande de prendre la ville, celle où furent utilisés la première fois les gaz de combat toxiques ; la troisième, appelée encore bataille de Passchendaele, en juillet-novembre 1917, nommée encore deuxième bataille des Flandres ; la quatrième encore appelée bataille de la Lys ou d'Estaires, une partie de l'offensive allemande pour reprendre Ypres en avril 1918 - font de cette ville un enjeu majeur, verrou pour l'entrée en France par le Nord des troupes allemandes. Toutes soldées par une victoire des Alliées, elles furent particulièrement coûteuses en vies humaines.

 

- Le documentaire belge The Salient, sous-titré parfois Ypres, la bataille de la dernière chance, de 2015, réalisé par Luc CUYYERS, avec Ranulph FIENNES comme narrateur, structuré comme un requiem, montre des deux côtés, les différentes horreurs commises par les états-majors. De 84 minutes et en couleur

- La bataille de Passchendaele, film canadien sorti en 2008, de l'auteur-réalisateur Paul GROSS, parle de l'histoire d'un soldat, grand père de ce dernier, appartenant au 10e bataillon du corps expéditionnaire canadien durant cette bataille. Renvoyé à la maison pour cause de neurasthénie, il rencontre une infirmière, Sarah MANN, à Galgary, ville où il s'était engagé. C'est pour protéger le frère de celle-ci, manipulé par un officier-recruteur, que Michaël DUNNE se réengage et participe à cette bataille, et y laisse d'ailleurs la vie en ayant réalisé la mission qu'il avait promis de remplir. Doté de gros moyens, subventionné par le gouvernement albertain, le métrage de 114 minutes retrace bien l'ambiance au Canada et la nature des combats dans les tranchées. Il a été accueilli par les critiques de façon disparate en moyenne.

 

FILMUS

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens