Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2008 3 30 /04 /avril /2008 12:16
      S'il y a des mots et des expressions souvent utilisés dans les médias qui me tapent sur les nerfs et s'il y en a qui constituent comme une insulte à mon intelligence, ce sont bien ceux-là : classique, ancien, moderne, post-moderne, archéo, dépassé. Pourquoi pas la renaissance de l'antique, du classique, le post-post-post-moderne!
   Pour moi, ces expressions ne sont que des jugements et des perceptions, avec objectifs de dévalorisation ou de valorisation à la clef...
   C'est un peu comme réforme et révolution. Réforme par rapport à quoi, en faveur de qui? Révolution : c'est le retour cyclique en arrière ou quelque chose de radicalement nouveau?
   Tout est dans l'explicitation et dans la clarification de qui parle ou écrit et pour qui. Sinon, le bon peuple se laisse abuser par les mots...
   Passe encore que ces expressions soient utilisées dans des traités ou des essais où elles se trouvent effectivement - mais pas toujours! - explicitées, mais lorsqu'elles abondent à longueur d'articles de journalistes surtout préoccupés de monter dans la hiérarchie ou de figurer dans le bottin mondain, cela est insupportable!
 De même lorsque qu'elles circulent (ces expressions) dans des conversations a moitié sensées de discussions de café de commerce entre collègues de bureau, cela m'exaspère encore plus! Car là pas d'objectifs visibles pour des cerveaux embués par la fumée de cigarettes ou de verres d'alcool, mais des habitudes de répéter ce que leur distillent les médias, avec l'attrait en plus d'apparaitre comme vraiment dans le vent, très intelligent, très fréquentable!  Ah, ça fait moderne, de parler moderne... Assassinons ces archéo qui retardent l'évolution de la société! Place aux idées nouvelles, même si elles sont plus fausses que les précédentes...
 
     C'est le triomphe de la très mauvaise rhétorique, qui elle-même, triomple dans les médias. Plus les propos sont creux et pompeux, illustrant ou agrémentés par de belles images très scénarisées, plus facilement cela passe !  
 
     Il vient un temps où, tout de même, vu les décalages entre les discours post-post-post-modernes sur la société hyper-post-industrielle, et la réalité quotidienne, de plus en plus de gens, où ces discours ne passent plus... Vous avez beau continuer de qualifier, avec forces références historiques et surtout avec forces images et sons, les utopies, - surtout socialistes ou communistes - de vieillotes, dépassées, dangereuses, pré-modernes, archaïques... la plupart des gens finissent par comprendre tout l'intérêt qu'il y a pour les catégories les plus privilégiées de la société de nous asséner de telles "vérités"... En effet, les échecs d'utopie ne proviennent souvent pas de ces utopies, mais de l'utilisation que des générations de politiciens, de généraux, de financiers en ont fait, contre leurs contenus mêmes!   Et les "véritables" historiens de broder sur ces échecs, en cachant soigneusement leur propre train de vie!  Et les éditorialistes-pseudos journalistes d'entonner sur la même musique!
 
Révisé le 2 novembre 2013

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens