Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 13:15

        Otto RANK, une psychanalyse de la volonté et du conscient

               Cofondateur de l'Association Psychanalytique Internationale, véritable compagnon intellectuel et administratif de Sigmund FREUD dès 1906, Otto RANK (1884-1939) rompt avec l'orthodoxie qui s'établit (1924) sur la question de l'expérience consciente de l'individu. Avec "Le traumatisme de la naissance" (1924), il insiste sur l'expérience de l'individu confronté brutalement dès sa naissance à la réalité extérieure, avec ce qu'un tel changement compte de violence et de modifications énergétiques.
Alors que les freudiens classiques travaillent sur l'inconscient et les relations avec le père dans l'établissement d'une relation d'objet, Otto RANK place beaucoup plus tôt la formation d'une telle relation d'objet, à travers la mère. De plus, dans la cure, il opte pour une relation plus égalitaire entre le thérapeute et le patient (faisant de la fin de l'analyse le moment du développement indépendant, à l'inverse des analyses interminables). L'objectif est de faire revivre le traumatisme originel pour en tirer une conscience et une volonté d'agir ici et maintenant.
Par là, il influence encore aujourd'hui la manière d'effectuer les thérapies psychanalytiques. Par ailleurs, ses nombreux écrits sur l'art, la poésie (Le motif de l'inceste dans "Poésie et Légende", 1912), contribuent à l'intelligence du mythe, de la religion et de l'éthique. La confrontation dès la naissance de l'individu à son milieu et les conflits qu'elle engendre se traduit également dans ces mythes et ces légendes.

Otto RANK, Le traumatisme de la naissance, Influence  de la vie prénatale sur l'évolution de la vie psychique individuelle et collective, 1924 (Petite Bibliothèque Payot, 1928).


      Georg GRODDECK, une psychanalyse psychosomatique
           Médecin, pratiquant l'hydrothérapie, les massages et la suggestion, Georg GRODDECK (1866-1934), bien qu'admis dans la société psychanalytique de Vienne en 1920, ne s'y intègre pas. Il poursuit des recherches personnelles, tout en s'engageant dans les mouvements syndicaux, plus parfois romantiques que scientifiques, sur les relations entre le corps et l'esprit, entre les troubles somatiques et les processus psychiques inconscients. Il dialogue constamment avec Sigmund FREUD, notamment lors de la publication du "Livre sur le ça" en 1923, poussant ce dernier à approfondir ses conceptions du ça et du Moi. L'inconscient a une influence considérable sur la santé du patient ("Il n'y a pas de maladie qui n'ait sa cause première dans la pulsion sexuelle, et le combat avec cette pulsion") et il amorce le mouvement des multiples thérapies psychosomatiques d'aujourd'hui, notamment en France.
Georg GRODDECK, tout en refusant de fonder une école ("Les disciples aiment que leur maître reste immobile, tandis que je prends pour un imbécile celui qui souhaiterait que je dise demain la même chose qu'hier"), trouve toujours par ses textes rédigés de manière vraiment inhabituelle, un public attaché à la mise en oeuvre d'une thérapie globale efficace des maladies somatiques.

Georg GRODDECK, Détermination psychique et Traitement des affections organiques, 1917; Le livre du ça, 1923 (Gallimard, 1963).

                                                                                            PSYCHUS

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens