Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 17:02

 

   Voulez-vous des mots conflictuels sur la forme de conflit qu'est la guerre?

   En voilà !

   Les guerres entretiennent la santé des peuples comme les vents et les ouragans préservent les mers des pétrufactions. (HEGEL)

   L'armée : la force des nations logiquement sacrifiée à la bêtise humaine. (H.DESCHAMPS)

   A l'heure où je parle, il y a cent mille fous de notre espèce couverts de chapeaux, qui tuent cent mille autres animaux couverts de turbans pour quelques tas de boue grands comme votre talon... Il ne s'agit que de savoir s'ils appartiendront à un certain homme qu'on nomme Sultan ou à un autre qu'on nomme, je ne sais pourquoi, César... Presque aucun de ces animaux n'a jamais vu l'animal pour lequel ils s'égorgent. (VOLTAIRE, Vue panoramique sur les guerres).

  La guerre nourrit les mâles vertus que la paix étouffe. (V. DURUY, 1811-1894)

  En pleine bataille, en présence de la mort, et en semant la mort, vous pouvez avoir l'âme en paix, absolument en paix. (Pierre MENEGOS, professeur de théologie, Université protestante de Paris)

  Ah! la guerre! il y a assez d'années que nous l'attendions. Et c'était un rude cauchemar! Quand elle a éclaté sans paradoxe, quel soulagement. (René BENJAMIN, Nos émotions pendant la guerre, 1916)

   L'antimiltarisme et l'Internationale que l'on propage, hélas, impunément, abaissent les caractères. (Mgr Charles PAUL, évêque d'Agen)

    La guerre a sa fumée et sa flamme, mais elle a aussi sa lumière... Moi, je sais pourquoi je me bats : pour vivre plus fort et plus haut! (H. de MONTHERLAND, Mors et vita, 1895-1972).

   Il n'est pas vrai que la guerre dégrade l'homme et obscurcisse l'humanité ; au contraire, elle l'illumine et l'exalte et nous savons tous avoir été meilleurs alors même que nos mains étaient lourdes de sang... (Charles DELCROIX, aveugle de guerre, L'éclaireur de Nice et du Sud-Est, 23 août 1935)

   Regardez ces bras, ces jambes, ces cervelles sanglants et tous ces membres épars, c'est le fruit d'une querelle entre deux ministres ignorants. (VOLTAIRE)

   Le nombre de phrases de ce genre - qu'ils soient en faveur ou en défaveur de la guerre - sont légions dans la littérature dite générale comme dans les sermons d'Église ou les pamphlets de tout genre.
  Il n'est pas étonnant que pour la guerre, conflit "de haute intensité" par excellence, les mots employés soient souvent crus et violents. Toute une étude psychosociale serait intéressante à réaliser d'ailleurs sur ce thème. Il faut remarquer que depuis les deux guerres mondiales, les "bons mots" militaristes ont cessé d'exalter les esprits et sont plutôt employés soit dans le sens grinçant, soit encore plus pour en montrer la monstruosité.
  
   Mais si ces mots sont écrits dans cette rubrique MOTS CONFLICTUELS , c'est moins pour entraîner la réflexion (ce qu'ils n'empêchent pas même dans cette rubrique!) que pour étaler avec une certaine complaisance la conflictualité des phrases, qu'elles soient guerrières ou non-guerrières.

   Dans d'autres registres, sur d'autres thèmes, comme l'argent, l'honneur, la religion, la politique, on trouvera énormément de mots conflictuels dans l'excellente compilation (quoique non regroupés par thèmes)  de Jean-Claude LOEWINSKI (Recueil de bonnes et mauvaises pensées, Sentences, maximes, anathèmes et anecdotes, auto-édition, 2006, disponible chez Jean-Claude LOEWINSKI, 27 rue Paul François Avet, 94000 CRETEIL). Avec une préface (courte) de Jean-pierre MOCKY et une quatrième de couverture signée de Marc SILBERSTEIN. 
 
Complété le 7 novembre 2013. Relu le 3 novembre 2018

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens