Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 09:32
      Dans ces moments de crise assez dévastatrice du capitalisme, cette Histoire du capitalisme, écrite par un professeur émérite d'économie de l'Université Paris VII, issue de cours donnés dans un premier temps entre 1979 et 1980 à l'Université de Vincennes (Paris VIII), possède le mérite, selon la volonté de l'auteur, d'être à la fois concise, assez complète, interdisciplinaire et destinée à un très large public. Décrire et expliquer le capitalisme, sans tomber ni dans l'apologie libérale, ni dans une polémique un peu vaine, dans ses nuances, dans ses aspects positifs comme dans ses aspects (très) négatifs, ce projet constitue un défi que Michel BEAUD emporte assez haut la main. Si bien que loin d'être un "résumé" d'histoire du capitalisme qui s'étend sur plus de 500 ans, cet ouvrage peut ouvrir, par sa riche bibliographie et ses notes abondantes, beaucoup de portes aux étudiants en économie.
    Comme l'écrit l'auteur dans son Introduction de 1980, "il est né d'une solide conviction : on ne peut comprendre l'époque contemporaine sans analyser les profonds bouleversements qu'a apportés, dans les sociétés du monde entier, le développement du capitalisme. Il est né aussi du souci de saisir ce développement dans ses multiples dimensions : à la fois économique et politique et idéologique ; à la fois national et multi-national/mondial ; à la fois libérateur et oppressif, destructeur et créateur...
Il est né enfin de l'ambition de mettre en perspective un ensemble de questions indissociables et trop souvent étudiées isolément : la formation de l'économie politique dans sa relation avec "la longue marche vers le capitalisme" ; l'affirmation de l'idéal démocratique contre les anciens régimes aristocratiques et, utilisant les nouvelles institutions démocratiques, la montée des nouvelles classes dirigeantes ; le lien entre développement des capitalismes nationaux, renforcement des mouvements ouvriers et conquêtes du monde du travail ; l'extension de plus en plus complète et complexe de la domination capitaliste dans le monde ; l'articulation entre domination de classes et domination de nations ; les crises comme indices de grippages et de blocages et comme moments de renouveaux ; notamment la "Grande Crise" actuelle."
  Plus loin dans l'introduction de la dernière édition, il écrit encore : "Une des difficultés est que nos lectures du capitalisme sont dominées par les analyses fondées au XIXème siècle et développées dans les deux premiers tiers du XXème ; ces analyses sont donc principalement marquées par les caractères du capitalisme industriel, ce qui risque de nous empêcher de comprendre et d'analyser les évolutions en cours".
   Un coup d'oeil à la table des matières de cet ouvrage divisé en deux grandes parties (De l'or au capital et Des impérialisme à la mondialisation) suffit d'allécher la "soif de connaissances" : du pillage colonial (XVIème siècle) et de la montée des bougeoisies (XVIIème siècle) à la fin du XXème siècle en forme d'interrogation : le début d'un basculement du monde? en passant par Le Grand Chambardement (1914-1945), les éléments de réflexion historique sont posés à travers une exposition classique des faits et de multiples "propos d'étapes" plus théoriques qui permettent de faire le lien entre l'histoire et les doctrines économiques.
  Réédité et augmenté, peaufiné, cinq fois, cet ouvrage permet d'avoir une idée de ce que les marxistes appellent le "sens de l'histoire" (nous préférons plutôt le terme de direction), des enchaînements des réalités tant économiques et sociales que sociopsychologiques et même philosophiques.
 
   L'éditeur, dans la cinquième édition mise à jour, présente l'ouvrage de la manière suivante, d'une manière non exagérée : "Comment nier la fascinante créativité de ce système qui, en quelques siècles, fait passer des métiers mécaniques mus par l'eau courante ou la vapeur aux robots industriels, à la télématique et aux biotechnologies, de l'imprimerie à l'exploitation de l'espace? Avec les indéniables progrès qu'il engendre, avec l'industrialisation, la salarisation, le chômage, la précarisation, le développement des villes, avec les conquêtes coloniales, les crises, les guerres, la décolonisation, la mondialisation et la grande mutation en cours, le lecteur trouvera dans ce livre, ramassée et fulgurante, l'histoire du capitalisme."
 
   Dominique CHARPENTIER, dans Alternatives Economiques n°182 de juin 2000 écrit : "Ce livre est presque un classique, tant il réunit, ordonne et analyse une masse importante d'informations. Dans la préface, qui renouvelle largement cette cinquième édition, Michel Beau explique pourquoi, à ses yeux, le capitalisme n'est ni un "mode de production", ni un système, mais une "logique sociale complexe, porteuse de forces transformatrices et autotransformatrices". Or, ces forces, estime-t-il, sont en train de produire un "basculement du monde" (...) fort inquiétant : il ne s'agit pas seulement du gonflement quasi cancéreux des activités financières et monétaires ou de la formation sans partage des rapports marchands, générateurs d'inégalités croissantes, que nul pouvoir ne tente plus de contrebalancer ou d'équilibrer. "Pour la première fois dans l'histoire, écrit-il, les décisions majeures, déterminantes pour les hommes, le vivant, la Terre, sont prises par des firmes" en fonction d'une logique strictement économique, voire financière. Le sort du monde est chose trop importante pour qu'il soit confié au marché. Comment ne pas approuver?"
 
   Michel BEAUD (né en 1935), économiste hétérodoxe français, professeur des Université, est auteur de nombreux articles et ouvrages sur les politiques économiques, le développement et l'évolution du système économique. Il a écrit notamment (avec Bertrand BELLON et Patrick FRANÇOIS), Lire le capitalisme, sur le capitalisme mondial et sa crise (Anthropos, 1976) ; La politique économique de la gauche, Tome 1 (Syros, 1983) et Tome 2 (Syros, 1985) ; le Système National/Mondial Hierarchisé - SNMH (une nouvelle lecture du capitalisme mondial (La Découverte, 1987) ; Le basculement du monde. De la Terre, des hommes et du capitalisme (La Découverte, 1997) ; Face au pire des monde (Seuil, 2011) ; Naissance d'un siècle - 2001. L'Amérique foudroyée dans un monde en désarroi (L'Harmattan, 2004) ; (avec Gilles DOSTALER). La pensée économique depuis Keynes. Historique et dictionnaire des principaux auteurs (Seuil, 1993). De nombreux livres (en entier) sont disponibles sur Internet (voir le site //classiques.uqac.ca). il a également, comme beaucoup d'auteurs, un site personnel (www.michelbeaud.com).
 
 
 
 
    Michel BEAUD, Histoire du capitalisme de 1500 à 2000, Editions du Seuil, collection Points Economie, décembre1999, 440 pages. Editions successives de 1981, 1984, 1987, 1990, 2000...
 
 
Complété le 1er Septembre 2012. Relu le 19 décembre 2018.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens