Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 08:50
          On peut distinguer dans les genres de musique, les musiques conçues et exécutées pour accompagner ou exalter la guerre ou le combat. Entre les sons plus ou moins complexes qui ponctuent différents moments d'une bataille, notamment d'une bataille où s'affrontent des armées complexes se faisant front, et les musiques d'orchestre accompagnant les commémorations et les parades militaires, il existe toute une gamme de musiques bien entendu différentes. Les musiques militaires d'aujourd'hui sont plus propres à exalter les sentiments agressifs d'une foule ou d'une population, qu'elle soient exécutées dans une amphithéâtre ou diffusées par les moyens audiovisuels (radio, télévision, cinéma), qu'à effectivement accompagner des combats armés. La mise en musique d'une guerre prend le pas sur la musique de guerre.
   
        Avant d'être organisée et hiérarchisée dans les armées modernes à régiments, la musique guerrière est utilisée depuis les temps les plus reculés pour les annonces aux combattants en manoeuvre et pour les messages aux ennemis, avec des instruments émettant des ondes profondes et portant loin.
   "La musique militaire a ssumé très anciennement le rôle d'effrayer l'ennemi, transmettre des ordres ou des signaux, faire marcher une troupe au pas ou l'exciter au combat, enfin de rehausser le prestige militaire. On peut ramener cette finalité à deux termes : - aider à l'exercice des activités militaires ;
                                     - contribuer au bon moral des combattants".
   "Le caractère de la musique militaire varie selon ses finalités. Les batteries et sonneries d'exercice, ou destinées à rythmer la vie militaire, ont comme but de forcer l'attention, même par des sons stridents, voire discords. Cependant LULLI, puis PHILIDOR ont composé des rythmes et des airs auxquels ils ont donné une vraie valeur musicale. Un véritable code se met en place sous Louis XIV, puis se structure en France vers 1750 et au XIXe siècle, le nombre des sonneries s'est multiplié particulièrement dans les armes techniques pour atteindre son maximum dans la marine. Après la seconde guerre mondiale, la mécanisation dans l'aviation, la marine, puis l'armée de terre tend à faire reculer sonneries et batteries et impose souvent leur remplacement par un code d'appel de sirènes."

       Aujourd'hui, il y a paradoxalement plus de musique militaire dans le public civil que dans les casernes des armées technologisées. La diffusion par les ondes et dans les spectacles ponctuent les épisodes plus ou moins agressifs des relations entre les peuples, on l'a remarqué pendant la guerre du VietNam, la guerre du Golfe et singulièrement après les attentats du 11 septembre 2002 aux Etats-Unis. De manière générale, en dehors de périodes d'exaltation patriotique, le citoyen a plus l'occasion d'entendre les fanfares militaires dans les films de guerre ou d'autres genres (on pense notamment au cinéma fantastique) qu'ailleurs.

    La musique elle-même peut-être un élément de combat dans des luttes idéologiques et politiques, accompagnée ou nom de chants mobilisateurs. En période de guerre, des groupes sociaux peuvent utiliser la musique pour contredire et contester la politique militariste de leur pays. Il reste sans doute à écrire une histoire des musiques contemporaines (rock n'roll par exemple) en les mettant en correspondance avec les événements capitaux de l'histoire occidentale, de  la guerre froide ou de la guerre du VietNam par exemple. La musique fait partie de l'ensemble des communications entre membres et groupes différents des sociétés, que ce soit en ambiance ou lors de manifestations mobilisatrices.
    A noter que des listes d'oeuvres musicales à caractère guerrier ou militaire circulent sur Internet. Thomas SAGLIO, par exemple, sur acim.asso.fr. a effectué un classement de musiques composées depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, en les répartissant en quatre groupes ou catégories : musique du Moyen-Age et de la Renaissance, musique baroque, musique classique et romantique et musique moderne et contemporaine.

     André CORVISIER, Dictionnaire d'art et d'histoire militaires (article musique militaire), PUF, 1988.
     Site acim.asso.fr

                                                                                     ARTUS

Partager cet article

Repost 0
Published by GIL - dans ART
commenter cet article

commentaires