Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 09:14

                    L'affiliation, dans les domaines qui nous intéressent ici n'a pas le sens commun. Dans le dictionnaire de la psychiatrie, elle est définie comme l'ensemble d'actes du thérapeute ayant directement comme but de le relier aux membres de la famille ou au système familial. Les trois techniques de l'affiliation sont alors l'accommodation, le tracking ou suivi à la trace, et le mimétisme. L(accomodation permet au thérapeute de s'affilier à la famille en devenant congruant à ses modes relationnels habituels. Dans le tracking, le thérapeute suit le contenu des communications des membres de la famille et de leur comportement. Avec le mimétisme, il essaye de ressembler le plus possible aux personnes du groupe familial. Mais ce n'est pas non plus ce sens-là qu'a ce terme entendu comme mécanisme de défense. Il s'agit de la recherche de l'aide et du soutien d'autrui quand on vit une situation qui engendre de l'angoisse (Les mécanismes de défense).

 

                    Cette affiliation-défense est une notion très distincte donc de la sociabilité, laquelle n'a rien à voir avec le conflit (encore que..). Ce n'est pas non plus d'un besoin excessif des autres dont il est question ici, caractéristique des personnalités hystériques. Dans la discussion sur la définition de ce mécanisme de défense, Serban IONESCU, Marie-Madeleine JACQUET et Claude LHOTE consacrent leurs lignes à présenter les aspects positifs de ce mécanisme de défense très courant.

Sigmund et Anna FREUD n'ont pas répertorié l'affiliation parmi les mécanismes de défense. En revanche, de nombreuses études (BRUSSET, 1988 ; BRUCHON-SWEITZER et DANTZER, 1994 ; MOSER, 1994 ; AMIEL-LEBRIGE et GOGNALONS-NICOLET, 1993 ; BERKMAN et SYME, 1979...) sont menées sur l'impact du soutien social sur la santé physique et mentale. Elle ne figure pas dans le DSM III-R (1987-1989), pour une raison précise : les défense habituellement adaptées ne sont pas citées dans le chapitre sur les mécanismes de défense. Le DSM-IV (1994-1996) prend une une autre option : il ouvre une rubrique spéciale pour les défenses de haut niveau, dont fait partie l'affiliation. 

Si l'affiliation est différente de l'altruisme (aller vers les autres pour leur demander un réconfort diffère de leur apporter une aide) - et le DSM-IV prend soin de faire cette distinction entre les deux mécanismes de défense - cette distinction semble moins nette qu'il y parait. S MOSCOVICI (Psychologie sociale des relations à autrui, Nathan-Université, 1994) remarque que l'altruisme participatif (dévouement à la communauté dans laquelle on vit) permet à chacun de renouveler son appartenance à la communauté. Rompre le lieu qui rattache à un groupe serait, d'une certaine façon cesser d'exister, car on n'a "ni nation ni parents de rechange". C'est donc pour se protéger soi-même que se dévouer à sa communauté, c'est sauvegarder le "lien d'attachement" qui vous unit à autrui et qui permet l'affiliation en cas de difficulté. Il y a un autre domaine dans lequel l'affiliation et l'altruisme sont étroitement liés : celui du militantisme.

Un autre rapprochement - paradoxal - peut être établi entre l'affiliation et le refuge dans la rêverie. Il est défini par le DSM-IV comme une défense qui se substitue aux relations humaines.

 

                 En définitive, bien que l'affiliation soit classée dans le DSM-IV comme un mécanisme de défense, l'affiliation peut être rapprochée plutôt des stratégies de coping et constituerait dans ce cas une stratégie consciente (PAULHAN et ses collaborateurs, 1994) aux résultats positifs dans la très majeure partie des cas. Par ailleurs, quelques recherches montrent que l'affiliation peut, dans certaines circonstance, avoir des conséquences nuisibles (MECHANIC, 1962 ; BRUCHOT et DANTZER, 1994). La fuite de l'affiliation peut protéger des effets de contagion d'un groupe anxieux. L'individu qui s'isole peut se protéger du stress de ses proches ou de ses camarades et parer à un aspect "moutonnier" souvent négatif d'un groupe, surtout s'il est composé de nombreuses personnes. Notons enfin, pour notre part, que l'affiliation n'est pas sans relation avec l'empathie.

 

Jacques POSTEL, Dictionnaire de la psychiatrie, Larousse, 2003 ; Serban IONESCU, Marie-Madeleine JACQUET et Claude LHOTE, Les mécanismes de défense, Nathan Université, 2003.

 

 

Partager cet article

Published by GIL - dans PSYCHANALYSE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens