Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 13:14

      Selon le Grand Robert de 2014, l'étymologie d'agressivité a pour origine agressif, mot émis par GONCOURT en 1873.

Il retient quatre acceptions :

- Caractère agressif (voir Combativité, malveillance, violence. On a discuté ses propositions et il a aussitôt fait preuve d'agressivité. Pour les Animaux, tendance aux comportement, aux conduites d'agression. L'agressivité d'un animal. Agressivité et comportement d'apaisement.

- Tiré de l'anglicisme Agressif : l'agressivité d'un vendeur, d'un candiadat aux élections, comportement combatif.

- En psychologie et psychanalyse, Manifestation de l'instinct d'agression. Agressivité anormale relevant d'un traitement psychanalytique ou psychothérapeutique. Agressivité chez l'enfant : réaction d'opposition à l'autorité ou à la tyrannie de l'entourage. Il y a un lien entre agressivité et frustration. Sublimation, compensation de l'agressivité.

- Sur le choses, Pouvoir d'agression contre le milieu ; spécialement, pouvoir corrosif.

 

    Dans le Petit Robert de 1973, on trouve déjà : Caractère agressif (voir Violence).

En psychologie, Manifestation de l'instinct d'agression. Agressivité de l'enfant (réactions d'opposition à l'entourage). Agressivité constitutionnelle ou accidentelle chez l'adulte.

 

   Philippe CASTETS, Psychanalyste et membre de l'Association psychanalyste de France, donne de nombreuses précisions sur les sens utilisés du mot Agressivité :

"Face au caractère répétitif et énigmatique de nombreuses manifestations de violence, la référence à la psychanalyse peut prétendre, sinon en rendre compte, du moins y apporter quelque éclairage. La place qu'y tient l'agressivité engage à une telle démarche. Toutefois, l'usage du terme et l'extension que nous lui donnons ne vont pas sans difficulté. L'une de celles-ci est indiquée par la différence entre français et allemand, langue dans laquelle agression signifie à la fous "agression" et "agressivité". En les distinguant, nous séparons acte et disposition psychique, le premier aisé à définir, la seconde risquant d'être hypostasiée en une sorte d'entité faussement explicative. Cependant, nous ne pouvons pas ignirer le concept.

Nous pouvons considérer comme agression tout acte qui porte atteinte physique ou psychique à un être vivant, et rien n'interdit de parler d'agression par un animal. En revanche, parlerons-nous si aisément d'agressivité dans ce cas? Ou, du moins, ne percevons-nous pas un écart irréductible entre le sens qu'elle prend chez l'homme et celui que nous pourrions lui attribuer chez l'animal? Avec, ici, des comportements très stéréotypés, réglés de manière largement innée, assurant l'auto-conservation, et, là, des conduites où, si simples soient-elles d'un point de vue factuel, sont perceptibles des motivations qui renvoient à la vie psychique, c'est-à-dire à l'activité de l'inconscient. Non pas que l'instinct soit absent chez l'homme, mais il est "dépassé" au sens hégélien par la pulsion. On ne peut parler d'agressivité sans upposer une intention, une représentation ou, pour mieux dire du point de vue analytique, un fantasme. Autrement dit, tenter de la penser impose de s'interroger sur les fondements de la vie psychique.

Cette interrogation comporte deux dimensions corrélatives : celle d'une recherche des ressorts derniers qui animent la psyché (avec cette question : l'agressivité est-elle l'un de ceux-ci?) ; et celle d'une théorisation de la genèse de l'appareil psychique (lequel est enté dans la relation à autrui, marquée d'une conflictualité essentielle). Son abord sous l'angle de la seule agressivité est inévitablement réducteur, et il appelleraoit par ailleurs des développements relatifs à la haine, au désir de meurtre et d'emprise, au sodomasochisme ou encore à l'ambivalence." (...).

 

Philippe CASTETS, Agressivité, dans Dictionnaire de la violence, PUF, 2011

Partager cet article

Published by GIL - dans DEFINITIONS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens