Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 10:05

     Chercheur en sciences de la communication, spécialiste des médias, de l'espace public, de la communication politique, et des rapports entre sciences, techniques et société, l'intellectuel français, fondateur et directeur de la revue Hermès, chercher à valoriser une conception de la communication qui privilégie l'homme et la démocratie plutôt que la technique et l'économie. Il entend participaer au renouvellement des sciences de l'information, trop centrées encore sur les techniques. Ses recherches vont en fait dans beaucoup de direction, même s'il privilégie dernièrement les problématiques de la communication.

 

     En effet, de la sexualité (Le nouvel ordre sexuel, Le Seuil, 1974), du sens du progrès (Les dégâts du progrès, en collaboration avec la CFDT, Le Seuil, 1977), de l'évolution du monde (L'autre mondialisation, Flammarion, 2003), à l'évolution des langues (Demain la francophonie, Flammarion, 2006), il caractérise ses réflexions, non dans une discipline précise, mais comme une Indisicipline (Indiscipliné, 35 ans de recherches, Odile Jacob, 1012) face à certains évolutions sociales. Il a exploré dix grands thèmes : l'individu et le couple, le travail, les médias, l'espace public et la communication politique, l'information et le journalisme, Internet, l'Europe, la diversité culturelle et la mondialisation, les rapports sciences-techniques-sociétés, la connaissance et la communication.

La majeure partie de son oeuvre concerne tout de même les médias: Les réseaux pensants. Télécommunications et société (avec Alain GIRAUD et Jean-Louis MISSIKA) (Masson, 1978), L'information demain. De la presse écrite aux nouveaux médias (avec Jean-Louis LEPIGEON) (La Documentation française, 1979), Terrorisme à la une. Média, terrorisme et démocratie (avec Michel WIEVORKA) (Gallimard, 1987), War game. L'information à la guerre (Flammarion, 1991), Penser la communication (Flammarion, 1997), Internet, et après? Une théorie critique des nouveaux médias (Flammarion, 1999), La télévision au pouvoir. Omniprésente, irritante, irremplaçable (Universalis, 2004), Il faut sauver la communication (Flammarion, 2005), McLuhan ne répond plus. Communiquer c'est cohabiter (Entretien avec Stéphane PAOLI et Jean VIARD) (Editions de l'Aube, 2009), Informer n'est pas communiquer (CNRS Editions, 2009)...

 

   Dans un numéro de la revue Hermès (n°38, 2004), il énonce les dix chantiers de la commnication qui devrait permettre de valmoriser le rôle de la connaissance :

- Ne jamais rester au niveau des pratiques et des discours mais essayer d'avoir une approche théorique pour hiérarchiser, mettre en perspective. Bien distinguer par exemple les deux philosophies de la communication : celle qui insiste sur la technique et le "progrès" économique et celle à perspective anthropologique. Distinguer une approche humaniste et technique de la communication, c'est retrouver l'opposition qu'il effectue entre deux philosophies de la communication dans Penser la communication : la philosophie normative et la philosophie fonctionnelle de la communication.

- Associer les thèmes liés aux techniques et usages aux questions plus théoriques des rapports entre connaissance et représentation, information et opinion, stéréotypes et idéologies.

- Valoriser la problématique du récepteur.

- L'individualisation et l'interactivité devraient permettre l'émergence d'une société plus personnalisée : on retrouve au contraire, les problèmes collectifs. le surgissement de la culture au sens large comme enjeu des conflits depuis une génération illustre les limites du processus de modernisation et de rationnalisation qui devait se produire avec l'émergence du "village global", thème développé entre autres dans McLuhan ne répond plus.

- Réfléchir au statut de l'Autre rendu plus visible par la généralisation des échanges, ce qui entre dans son combat, mené par exemple avec Jean-Marue LUSTIGER pour le dialogue entre les cultures et pour le pluralisme culturel.

- Puisque dans la communication l'essentiel n'est pas du côté des techniques et de l'économie, mais du côté des modèles culturels, il est essentiel d'introduire une perspective historique et camparative, notamment au niveau mondial.

- Au niveau des principes, la distinction entre les dimensions normatives et fonctionnelles de la communication, perspectives humaniste et technique sont d'autant plus nécessaire à maintenir que dans la réalité, tout est beaucoup plus mêlé.

- Aujourd'hui, culture et communication sont inséparables.

- pour affronter toutes les ambivalences de la communication, dualités, séductions, le rôle des connaissances gratuites, de la recherche et de la formation est indispensable.

 

   Il vaut mieux ignorer, pour aborder les divers aspects de l'oeuvre de cet auteur, les différentes joutes contre d'autres auteurs qui, comme lui, s'efforcent de penser la communication (contre Pierre BOURDIEU par exemple), et qui font partie de la lutte... communicationnelle entre les acteurs médiatiques, qu'elles que soient leur profession, qui interviennent régulièrement dans les... médias, pour discuter de la communication. 

  Nous retiendrons particulièrement par exemple, ses différents appels à éviter de croire dans les fausses promesses des nouveaux médias et qui invitent à "sortir de la communication médiatisée" Dans Le Monde diplomatique de Juin 1999, nous pouvons lire notamment : "La communication, longtemps facteur d'ouverture et de rapprochement entre les idées et les peuples, peut aujourd'hui devenir une cause d'antagonisme,voire de haine car, dans un monde où tout circule, elle met encore plus en évidence les différences. Et supporter autrui est beaucoup plus difficile quand il est proche et visible que lorsqu'il est lointain et peu visible. Pour préserver la communication comme valeur d'émancipation, il faut donc réfléchir aux bonnes distances à conserver. Ce qui obligera l'Occident à respecter davantage d'autres identités et d'autres hiérarchies de valeurs, sous peine d'être rejeté en même temps que ses systèmes d'information, identifiés à un impérialisme culturel. Il faut donc protéger la communication et ne pas s'abandonner au stéréotype actuel : "C'est vrai parce que c'est sur le Net". Comme si le système technique rendait, par nature, vraies les informations qui y circulent (l'auteur fait référence alors à Ignacio RAMONET, pour son livre La Tyrannie de la communication, Galilée, 1999). Comme si les fournisseurs, autant que les utilisateur, devenaient d'un seul coup honnêtes, socieux de la vérité, du bien d'autrui, ennemis du mensonge et des ragots de toute sorte. On nage ici en pleine idéologie technique : le support créerait la vertu. Il suffit pourtant de regarder l'Internet rose, le rôle du réseau dans la spéculation financière internationale ou dans la criminalité pour se persuader du contraire. L'enjeu est moins la liberté individuelle, certes toujours fragile mais admise au panthéon des valeurs démocratiques, que la préservation des conditions de l'identité collective, rôle éminent de l'Etat-nation. Or on dénigre volontiers cet Etat-nation, pour célébrer l'"ouverture", sans se soucier du délitement des liens sociaux qu'elle provoque. Car la globalisation encourage la fragmentation en autant de communautés que de repères identitaires et de marchés potentiels. Demain, le problème principale ne sera plus l'expression, mais bien la capacité à sortir de la communication médiatisée pour éprouver une communication directe, humaine, sociale."

 

Dominique WOLTON, Les fausses promesses de "société Internet, Sortir de la communication médiatisée, dans Le Monde diplomatique, Juin 1999 ; Les dix chantiers de la communication, dans La communication, Les Essentiels d'Hermès, CNRS Editions, 2011.

Partager cet article

Published by GIL - dans AUTEURS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens