Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 14:03

                     Sans écrire de ce livre qu'il contient tout ce que vous voulez savoir sur la reconversion des industries d'armement sans avoir oser le demander, il constitue une référence dans les milieux pacifistes, syndicalistes et bien au-delà sur ses objectifs et ses modalités. Sous la coordination d'un collectif d'associations de paix et de solidarité internationale, belges notamment, s'expriment dans cet ouvrage copieux en terme de réflexions et de données économiques, des acteurs de la reconversion, américains et européens. Publié en 1980, dans la foulée de plusieurs campagnes pour le désarmement, il aborde les principes de la reconversion, la réalisation de projets, des études de cas, une approche des relations entre armements, emploi et crise, une vision globale sur l'économie des armements, les étapes nécessaires pour l'organisation d'une reconversion, elle-même envisagée enfin comme une étape vers une autre économie et une autre société.

 

                           Brice BIRCHARD, membre du "Friend Peace Committee" de Philadelphie (Etats-Unis) et Dan SMITH, chercheur au "Richardson Institue for Conflict and Peace Research" britannique exposent successivement les principes de la reconversion, puis les principes d'un programme de reconversion. C'est à la fois comme alternative au système capitaliste et au système militaro-industriel que ces deux auteurs posent leur proposition de reconversion. De manière très concrète, la deuxième contribution énumère un certain nombre de produits civils pouvant être élaborés à l'aide de la technologie acquise dans le secteur militaire et les étapes du programme qui se veut, dans sa démarche, fidèle à une conception démocratique de la planification. Ainsi sont exposés les différents points d'un tel programme visant à reconvertir l'industrie militaire à d'autres usages :

- Récolter les données complètes concernant le nombre d'emplois, la localisation, les qualifications, ect ;

- Assurer un recyclage approprié, une nouvelle formation et des facilités d'étude à ceux qui en auront besoin ;

- Choisir les produits alternatifs qui, autant que possibles, peuvent mettre en oeuvre les qualifications et compétences disponibles, et pour lesquels il y a une demande définissable ;

- Restructurer l'industrie ;

- S'assurer de la participation effective au processus de planification de ceux dont la vie est affectée par ces changements, et prendre dès les premières étapes les décisions de politique générale dont la reconversion fera apparaître la nécessité.

 Ces points viennent directement des expériences de reconversion effectuées et décrites dans la suite de l'ouvrage.

     Ainsi le texte issu du Conseil Exécutif Général pour la 32ème Conférence Biennale des Délégués de la Centrale syndicale britannique Transport and General Workers' Union (TGWU) en 1977 indique l'objectif de réduire la proportion du Produit National Brut consacré aux dépenses militaires par une réorientation de ces dépenses vers les services sociaux, l'éducation, la santé, les pensions et la création d'emplois. Après des comparaisons générales  sur l'impact différent des dépenses militaires et des dépenses civiles, il expose le cas bien connu maintenant de Lucas Aerospace, cas détaillé ensuite dans la contribution suivante : plan alternatif visant à élaborer et produire 150 produits dans 6 domaines d'activité (Océanographie, Engins télécommandés, Moyens de transports, Systèmes de freinage, Sources d'énergie alternatives, Equipements médicaux).  De la même manière est détaillée la construction du Char Chieftain et son alternative. Natalie SHIRAS et Dave Mc FADEN, co-directeurs du Mid-Peninsula Conversion Project situe leur projet dans le cadre de l'économie américaine : il s'agit d'une alternative à la construction, réalisée d'ailleurs à la construction de bombardiers en Californie. projet toujours : celui qui vise les laboratoires de recherche sur les armes nucléaires de l'Université de Californie. Dan SMITH expose la reconversion de bases militaires menées en Grande Bretagne et aux Etats-Unis dans les années 1970. 

 

         Dans un troisième chapitre tout aussi détaillé, les relations entre armements et emploi sont examinées, avec les diverses possibilités de reconversion de l'industrie aéronautique, la construction navale et l'électronique (Campaign for Nuclear Disarmament). Robert POLET et Pierre ARCQ  mettent de leur côté au chapitre suivant en lumière les caractéristiques très particulières de l'économie des armements, centrant beaucoup d'éléments de leur analyse sur le cas belge. Ils terminent par une réflexion sur les implications stratégiques et politiques d'une économie militarisée qui motivent grandement la reconversion. Dans leur conclusion, nous pouvons notamment lire : "La question fondamental qui se pose ici est celle du contrôle de l'utilisation des moyens militaires résultant des activités scientifiques et productives des travailleurs eux-mêmes. Les travailleurs peuvent-ils garder (ou conquérir?) le contrôle de l'utilisation des armes, de la définition des stratégies militaires, c'est-à-dire du choix des objectifs et de l'identification des "ennemis", des méthodes de combat, du moment de déclenchement des conflits, etc... ? La réponse est évidente : ce contrôle échappe totalement aux travailleurs. Il échappe même de plus en plus aux responsables politiques du pays ; les choix politiques et stratégiques sont définis à un niveau de plus en plus éloigné des citoyens et confiné dans des Etats-majors à composition multinationale dans lesquels se pratique une "démocratie confidentielle"... " "Ce chapitre sur l'économie des armements constitue, selon nous, une pressante invitation aux organisations syndicales à envisager la reconversion comme une alternative économique et politique sérieuse et permettant une relance de l'emploi en même temps que la conquête d'un contrôle accru sur les finalités des budgets publics, l'utilité sociale de la production et les fins et moyens d'une politique de défense démocratique." Les auteurs, pas plus que Jean Van LIERDE dans son article à la fin du livre, ne cachent bien entendu pas leur orientation politique, en faveur d'un transarmement, élément de transition vers le socialisme autogestionnaire, notions très débattues à l'époque. Même si le débat n'est plus là, les éléments exposés dans ce livre en fait un élément incontournable de toute réflexion sur l'économie des armements. 

 

         Le livre comporte un Guide organisationnel de la reconversion un texte sur le Contenu d'un plan de reconversion. Ouvrage ayant eu une Mention d'Honneur au Prix du Ministre de la Culture Française en 1980, cette petite somme de 260 pages environ s'avère particulièrement utile. L'abondance d'une bibliographie qualifiée de sommaire sur la reconversion permet à tout un chacun de rechercher des informations plus précises. Nous attendons avec intérêt un nouveau livre conçu de cette façon qui fasse le tour et le bilan des théories et pratiques sur la reconversion pour les décennies suivantes...

 

       Concertation Paix et Développement, à la fois auteur et éditeur de cet ouvrage, fondé en 1977, soutenait en 1978, une campagne nationaie de soutien aux Nations-Unies pour le désarmement, "Désarmer pour survivre". Elle était formée de presque une vingtaine d'organisations belges ou francophones. L'ouvrage lui-même a été réalisé par le Groupe de travail sur la Reconversion du Mouvement Internal de la Réconciliation et de l'internationale des Résistants à la Guerre, sous la coordination de Pierre ARCQ.

 

  Concertation Paix et Développement, Le droit au travail utile, Contrôle et Développement de l'emploi par la Reconversion des industries d'armement, 1980. Cet ouvrage peut s'obtenir (sous toute réserve) en écrivant au Mouvement International de la Réconciliation et de l'Internationale des Résistants à la Guerre (MIR-IRG), Maison des Huit Heures, place Fontainas, 9-11, 1000 Bruxelles en Belgique.

 

 

Complété le 4 décembre 2012

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens