Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 08:09

   Une des plus grands spécialistes de l'anarchisme, Jean MAITRON (1910-1987), livre en deux volumes, l'histoire très compliquée de l'anarchisme en France. Reprenant une thèse assez ancienne écrite dans les années 1950, révisant cette rédaction et lui donnant une grande ampleur, l'historien français spécialiste du mouvement ouvrier "laisse au lecteur le soin de juger si les chapitres sur les guerres et l'antimilitarisme, sur la Révolution russe, sur le mouvement ouvrier, sur l'organisation, ce permanent problème du mouvement anarchistes répondent, pour l'essentiel, aux questions qui se sont posées durant la période" (de 1914 à nos jours).

C'est une lecture serrée de l'histoire du mouvement anarchiste français qui défile, avec des références assez rares et très précises,  et qui permet de contextualiser de nombreux éléments, à l'encontre de jugements simplistes. Cette Histoire s'arrête au seuil des années 1970 (1972 et des poussières...) et il serait intéressant de lire le prolongement de celle-ci, au moins jusqu'à la fin du XXe siècle. L'anarchisme eut ses heures les plus productives au moment où aucun espace socio-politique ne s'offrait à la classe ouvrière et à son pourtour. Si aujourd'hui, certaines actions ressemblent à cet anarchisme, dans leurs formes parfois violentes, c'est sans doute précisément que cet espace socio-politique s'est singulièrement restreint pour de nombreuses catégories de la population... Mais, comme le montre le livre de jean MAITRON, il existe bien ne permanence de la pensée anarchiste qui se confronte non seulement à la société capitaliste mais également aux composantes du mouvement socialiste au sens large. 

 

   Dans l'édition de 1992 de ce livre écrit en 1975, nous pouvons lire (en quatrième de couverture) : "L'anarchisme au sens rigoureux et historique du terme est une création française : il apparait avec Proudhon. Depuis, l'anrchisme n'a cessé d'être une composante permanente du socialisme en général, s'opposant aux tendances "autoritaires" dont la principale est le marxisme. Au cours de son histoire, l'anarchisme a exploré plusieurs voies, et certaines ont été extrêmes : attentats, banditisme à la Bonnot. Toujours, une contradiction l'anime et la dynamise : le refus de voir la politique obéir à un exécutif gouvernemental conduit certains anrchistes à refuser toute forme contraignante d'organisation ; d'un autre côté, il faut bien que le mouvement se structure... C'est ainsi que l'anarchisme ne se laisse pas enfermer dans le seul cadre d'un courant représenté par quelques figures de théoriciens ou de militants : Bakounine, Kropotkine, Pelloutier. Il est aussi un état d'esprit dont on peut retrouver la trace dans certains aspects du christianisme ou du syndicalisme révolutionnaire, de sorte qu'il échappe au découpage traditionnel entre droite et gauche.

Cette histoire de l'anarchisme est aussi un outil de travail très rigoureux puisque l'auteur y établit une bibliographie extraordinairement détaillée de tous les courants anarchistes."

 

Jean MAITRON, pionnier de l'histoire ouvrière en France, qui l'a faite entrer dans l'Université (création entre autre du Centre d'histoire du syndicalisme à la Sorbonne), est aussi l'auteur de nombreus autres ouvrages : Le syndicalisme révolutionnaire, Paul Delesalle, Editions ouvrières, 1956, réédition chez Fayard en 1985 ; De la Bastille au Mont Valérien. Dix promenades à travers Paris révolutionnaire, Editions ouvrières, 1956 ; Ravachol et les anarchistes, 1964... Il a participé à la rédaction du Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, poursuivie après sa mort, couramment appelé "le Maitron".

Cette oeuvre est poursuivie par une équipe dirigée par Claude PENNETIER, dans le cadre du Centre d'histoire sociale du XXe siècle (CNRS-Université de Paris I). En 2006, une nouvelle série du dictoinnaire, prévue en douze volumes, a été publiée (Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social, pour la période 1940-1968).

Il est en outre le fondateur et le directeur de deux revues : L'Actualité de l'histoire, puis Le Mouvement social. 

 

Jean MAITRON, Le mouvement anarchiste en France, Tome 1. Des origines à 1914, Tome 2. De 1914 à nos jours, Editions Gallimard, 1992, 450 pages environ par volume. Une édition précédente, en 1975, avec une réédition en 1983, a été réalisée aux Editions François Maspéro. 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens