Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 10:36
                  Les grévistes de la guerre, de 1971, écrit par Jean TOULAT (1915-1994), prêtre catholique, journaliste (membre de la rédaction de La vie), et militant pacifiste et non-violent apporte le témoignage de certaines luttes menées contre la guerre d'Algérie ou le service militaire et constitue un vibrant plaidoyer en faveur de la paix. Il figure parmi les ouvrages qui marquent toute une génération de pacifistes.

                Le livre s'ouvre contre la poudrière que constitue l'accumulation des armements : "Cela, les Français le savent-ils? Sont-ils conscients de leurs responsabilités devant, d'une part, la tendance à la militarisation du pays et, d'autre part, le "droit" de génocide accordé à quelques hommes? Attendront-ils, comme les Allemands, que le pire survienne pour dire (s'ils survivent) : "Nous ne savions pas? Nous ne voulions pas?". C'est maintenant qu'il faut dire Non. Non à l'ordonnance de 1959. Non à la stratégie anti-cités. Non aux essais atomiques. Non au Terrible et au Foudroyant (il s'agit du nom de sous-marins nucléaires). Non au second PC (poste de commandement) atomique du Mont-Verdun. Non aux ventes d'armes - tous ces refus s'inscrivant à l'intérieur d'un large oui à la vie, au développement, aux vrais moyens de bâtir la paix."  L'auteur prône la résistance à cette militarisation, et donne tout au long de cet ouvrage, maints exemples : la lutte pour l'obtention d'un statut des objecteurs de conscience en Europe et en France, le refus de participer à la guerre d'Algérie, le combat sous la forme de jeûne de trois anciens d'Algérie, le refus partiel de l'impôt pour protester contre les ventes d'armes, l'occupation d'installations militaires pour dénoncer les essais nucléaires, ou encore la lutte des travailleurs de l'armement pour une autre politique de défense.
    Jean TOULAT ne se contente pas de décrire ces actions en France. il parcourt également des luttes non-violentes menées ailleurs, contre la guerre du VietNam par exemple.

        Au passage, il explique l'évolution du christianisme, d'une morale de paix au cautionnement de la guerre. A la fin du livre, il reprend le commandement tant cité mais peu appliqué : Tu ne tueras pas. Il demande quelle nation, à l'instar du Japon à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, renoncera à la fabrication et à l'utilisation des armements.
     L'éditeur présente ce livre ainsi : "Suite à son cri d'alarme, La Bombe ou la Vie, Jean Toulat publie aujourd'hui Les Grévistes de la guerre. L'auteur, à juste titre fait remarquer que nous vivons sur une poudrière, l'arsenal atomique équivalent à quinze tonnes d'explosifs par habitant du globe. Des armes sont vendues "tous azimuts". Plus de trois cent conflits armés ont éclaté depuis 1945. A cette course à la guerre, des hommes et des femmes disent : NON. Objecteurs de conscience, des jeunes demandent un service civil. D'autres renvoient leur livret militaire, affectent à des oeuvres de la vie la part "militaire" de leurs impôts, refusent dans les laboratoires ou les usines, de préparer des engins de mort. Des officiers rejettent la doctrine nucléaire de représailles massives. Et partout dans le monde, de Joan Baez et des frères Berrighan aux bouddhistes du Vietnam, se lèvent des militants qui résistent au dieu Mars. Ces "grvistes de la guerre" se veulent en même temps bâtisseurs de la paix. Ils se mettent au service du tiers-monde, fondent des équipes d'action non-violente, cherchent à faire prévaloir, sur la stratégie de la terreur, le dynamisme de l'amour, cette arme absolue. jean Toulat dédie son enquête à José Beunza, objecteur de conscience espagnol, qui a reçu en prison le Prix Jean XXIII."
     Jean TOULAT, prêtre catholique à Poitiers, journaliste et écrivain, participa à toutes les grandes actions pour la paix des années 1970 à 1990, des luttes du Larzac jusqu'à la critique de La Marseillaise en passant par ses pamphlets contre la peine de mort. Il soutint son action par de nombreux ouvrages : Juifs mes frères (Fayard, 1963), Le Larzac et la paix (1972), L'avortement, crime ou libération (Fayard, 1973), La bombe ou la vie (Fayard ,1969), Objectif Mururoa avec Bollardière (Laffont, 1974), La peine de mort en question (Pygmalion,1977), Combattants de la non-violence : de Lanza Del Vasto au Général de Bollardière (Cerf, 1983), Oser la paix : requête au Président de la République (Cerf, 1985), Les forces de la foi : du cardinal Lustiger à soeur Emmanuelle (1986), Terres promises : de Québec à Jérusalem (1987), Dom Helder Camara (1989), Le Pape contre la guerre du Golfe : Jean-Paul II censuré (1991), avec l'Association Pour une Marseillaise de la fraternité, Pour une Marseillaise de la fraternité (1992)...

       Jean TOULAT, Les grévistes de la guerre, Editions Fayard, 1971, 210 pages.
Complété le 5 Septembre 2012

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens