Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 07:52

    Dans l'ensemble de la production éditoriale sur la résistance et la collaboration, se dessine une évolution certaine d'une vision plutôt militaire des processus à l'oeuvre à une vision plus globale, sociale et économique, d'une vision de sociétés plutôt résistantes à une vision de sociétés plutôt collaboratrices face à une invasion. Ceci étant, l'intérêt pour la seconde guerre mondiale ne faiblit pas, sur tous ses aspects, sans doute au détriment d'une réflexion réelle de fond en matière de défense sur la collaboration et la résistance. En France, longtemps la recherche et l'édition est dominée par les circuits officiels, même si depuis longtemps la mouvance du Parti Communiste produit de grandes contributions. Ainsi le Comité d'histoire de la Seconde Guerre mondiale, institution fondée en 1951, devenu en élargissant son propos Institut d'histoire des conflits contemporains (IHCC), domine la production dans ce domaine. Sans que l'Institut Maurice Thorez (depuis 1966), puis Institut de Recherches et d'Etudes Marxistes, puis, rompant les attaches structurelles avec le Parti Communiste Français, les Cahiers d'Histoire-Revue d'Histoire critique, morde réellement sur cette hégémonie. Plus récemment, le Centre d'histoire et de recherches sur la Résistance (CH2R), créé en 2009, se donne pour objectif d'encourager et de développer les recherches sur le phénomène de Résistance et son histoire - et plus généralement sur l'Occupation.  Sans compter de nombreuses initiatives, en provenance, entre autres, de médias audio-visuels, qui mettent à jour les connaissances et les réflexions sur la seconde guerre mondiale, alimentées par l'ouverture (après cinquante ans) de nombreuses archives publiques.

 

    Le Comité d'histoire de la Seconde Guerre mondiale résulte lui-même de la fusion de la Commission d'histoire de l'occupation et de la libération de la France (CHOLF) créé en 1944 et du Comité d'histoire de la guerre, créé en 1945, donnant du coup une connotation très orientée vers les domaines militaires et (résistance militaire et combats armés) et favorisant une lecture d'une France globalement résistance, en soutien d'une politique de "cohésion nationale". Après une première ouverture avec le Comité international d'histoire de la Deuxième guerre mondiale regroupant des historiens de 37 pays, il se transforme en 1979 en Institut d'histoire des conflits contemporains (IHCC) dépendant de la Fondation pour les études de défense nationale. En 1993, l'IHCC est transformé en association loi 1901. Après la dissolution de la Fondation pour les études de défense nationale, il devient d'institut d'Histoire de la Défense et reprend les activités de l'IHCC. En 1995, le président Guy PERDONCINI est remplacé par le professeur Claude CARTIER.

La Revue d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale, avec à sa fondation pour rédacteur en chef Henri MICHEL, publication trimestrielle, parait en novembre 1950 aux Presses Universitaires de France. Elle élargit son spectre de rédaction en janvier 1982, devenant Revue d'histoire de la Deuxième guerre mondiale et des conflits contemporains, avant en 1987, de s'appeler Guerres mondiales et conflits contemporains. A l'origine publication du Comité d'histoire de la guerre (Cahiers d'histoire de la guerre, de janviers 1949 à mai 1950, avec quatre numéros), la Revue d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale a publié 144 numéros de 1950 à 1986. Sur les origines du conflit, les politiques, les stratégies, les combats, menés par les Etats, seuls ou alliés, et par les peuples en guerre. Avec des études et des témoignages provenant d'auteurs de tous les pays. Cette dimension internationale est confirmée avec l'extension, depuis 1987, en amont et en aval de la Deuxième guerre mondiale, du champ de recherche couvert par la revue sous son nouveau titre Guerre mondiales et conflits contemporains. De 1992 à 1996, un numéro par an a été consacré entièrement à la Première Guerre mondiale, en accord avec le Centre de recherche de l'Historial de la Grande Guerre. Chaque numéro comprend un dossier thématique, suivi d'une série d'articles et de comptes rendus biographiques.

 

   Non centré sur la Deuxième guerre mondiale, Les Cahiers d'histoire, Revue d'histoire critique, qui a rompu en 1996 tout lien organique avec le PCF, a adopté depuis cette date une ligne éditoriale indépendante, marquée par l'élargissement des champs de réflexion à toutes les périodes et par une volonté de concilier rigueur scientifique et regard critique sur les contenus et les méthodes des disciplines de l'Histoire. Si la première série (avril 1966-1972) traité de problématiques proprement communistes (Front populaire, Marx et la France, La défense soviétique, le PCF et la lutte anti-coloniale), la quatrième série (depuis avril 1996) traite autant des Changements de société, des origines de la chrétienté, du pouvoir colonial, des enjeux de la mémoire, des gauches en Egypte, ou des relations entre architecture et politique au XXe siècle...

Revue trimestrielle, organisée pour chaque numéro autour d'un dossier thématique, sous la responsabilité de la rédactrice en chef Anne JOLLET.

De nombreux articles sont disponibles sur revues.org

 

   Le Centre d'histoire et de recherches sur la Résistance (CH2R), fondée avec le soutien de l'association des amis du musée de la Résistance et de la déportation de Besançon, et en liaison avec le Laboratoire des Sciences historiques (EA 2273) de l'Université de France-Comté, propose pour l'étude des événements de la seconde guerre mondiale, mais aussi au-delà, un lieu de travail, de rencontres et de débats. Orienté vers les jeunes chercheurs isolés et l'échange, comme de la diffusion de leurs travaux, le CH2R regroupe plusieurs générations d'historiens français et étrangers (doctorants, docteurs et chercheurs confirmés), dont les travaux portent pour l'essentiel sur la période de la Seconde et de l'occupation allemande (France, Europe, 1939-1945). Ces dernières années, dans le prolongement des six colloques "La Résistance et les Français" organisés dans le cadre de l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS), puis du Dictionnaire historique de la Résistance publié en 2006 avec l'aide de la Fondation de la Résistance, un certain nombre de thèses, achevées ou en voie d'achèvement, témoignent d'un dynamisme et d'un renouvellement historiographique. Dans une perspective comparative, selon le CH2R lui-même, tant géographique que chronologique, et en mêlant les approches culturelles, politiques et sociales, les chercheurs du CH2R travaillent notamment sur les thématiques suivantes :

- Formes de résistances et pluralité des formes de réactivités sociales, de la lutte armée aux sociétés de non-consentement ;

- Approche socio-culturelle et anthropologique des groupes et organisations de résistance ;

- Construction identitaire, écritures et héritages de la Résistance intérieure et de la France libre ;

- Systèmes d'occupation et d'oppression ;

- Formes de la répression (dispositifs répressifs, déportations, représailles) ;

- Comportements collectifs dans les systèmes, les régimes et les situations d'oppression ;

- Mémoires sociales de l'Occupation et de la Résistance.

  Le directeur scientifique Laurent DOUZOU, le Président François MARCOT et le Secrétariat scientifique (Sébastien ABERTELLI, Julien BLANC, Cécile VAST) travaillent avec une Direction scientifique et un Conseil scientifique fournis. Ils animent un carnet, Résistances et société, disponible sur le site www.revues.org, qui a pour objet de faire connaître et de rendre compte des activités de recherches du CH2R, et qui est conçu comme un lieu de vulgarisation scientifique.

 

Résistance et société, www.revues.org ; Cahiers d'histoire, Revue d'histoire critique, 6 avenue Mathurin Moreau, 75167 PARIS CEDEX 19 ; Guerres mondiales et conflits contemporains, institut d'Histoire des Conflits contemporains, Tour des salves, Château de Vincennes, 1 avenue de Paris, 94300 VINCENNES.

Partager cet article

Published by GIL - dans REVUES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens