Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 09:09

               Très loin des films américains (genre péplum) à grand spectacle, peu soucieux du réalisme historique et très peu regardant sur la psychologie des personnages (calquée sur les mentalités américaines la plupart du temps), et encore moins sur la philosophie politique du temps romain (moralité judéo-chrétienne teintée de manichéisme), ces deux séries dont l'action se déroule sous la Rome antique, permettent d'avoir une vision qui se rapproche plus de ce que l'on peut connaître d'elle de nos jours. Elles mettent en scène l'histoire, pour Rome l'histoire des dernières années de la République romaine, depuis la fin de la guerre des Gaules jusqu'à l'avènement d'Auguste, pour Moi Claude empereur l'histoire des premiers temps de l'Empire romain. 

 

        Moi Claude empereur est une mini-série britannique en 13 épisode de 50 minutes, écrite par Jack PULMAN et réalisée par Herbert WISE, d'après les romans de Robert GRAVES (I, Claudius et Claudius the God). Diffusée en 1976 sur la chaine BBC2 (en France en 1978 sur Antenne 2) et disponible en DVD, la série évoque les souvenirs imaginaires de l'empereur Claude.

Il raconte sa vie dans une énorme autobiographie qui commence par le règne d'Auguste et par les manigances criminelles de l'impératrice Livia, entreprenant tout pour que son fils Tibère hérite de l'Empire. Ensuite, c'est au tour de l'empereur Tibère, qui laisse Séjanus, ambitieux et sans scrupules, gouverner à sa place. Caligula, un fou sanguinaire qui se prend pour un dieu, lui succède. Enfin, Claude raconte son règne personnel, caractérisé par les débauches de sa femme Messaline et les intrigues de sa dernière épouse, Agrippine la Jeune.

Conscient que la mort rôde autour de lui, surveillé de près par les mille yeux d'une armée d'espions, l'empereur Claude plonge dans son tumultueux passé. Porté au pouvoir suprême par l'assassinat de son neveu Caligula, l'Empereur vieillissant remonte des années en arrière, revit complots et conquêtes tandis que sa femme multiplie les liaisons scandaleuses, allant jusqu'à le défier en épousant un autre homme. Poussé à la violence par les événements, Claude découvre peu à peu qu'il est plus aidé d'accéder au pouvoir que d'y rester, que les alliés d'aujourd'hui sont les ennemis mortels de demain.

      Les réalisateurs mettent en avant les intrigues politiques et des personnages imbus de pouvoir, dans une Rome rendue avec une réalisme physique tangible. Saluée par la critique, cette série historique bénéficie du meilleur de la qualité britannique en matière de télévision. 

 

      Rome est une série américano-britannico-italienne en 22 épisodes, sur deux saisons, de 52 minutes, créée par John MILIUS, William J MACDONALD et Bruno HELLER. Diffusée en 2005 et 2007 sur HBO et sur BBC2 (en France sur Canal+ à partir de 2006) et disponible également en DVD, la série raconte l'histoire de deux soldats romains pris dans la tourmente des événements.

La première saison débute lorsque Jules César revient de Gaule à la fin de son mandat de proconsul, refuse de libérer ses légions selon l'ordre du Sénat, et s'apprête à franchir le Rubicon à la tête de ses légions et à marcher sur Rome.L'action retrace les luttes de pouvoir entre pompée et César, jusqu'au triomphe de César et à l'assassinat de ce dernier en 44 av JC. Lucius Vorenus, sous la protection de César et de Marc Antoine entreprend son ascension sociale qui le conduit jusqu'au Sénat avant d'être victime d'un drame familial, alors que Titus Pullo noue des liens avec le jeune Octave tout en éprouvant des difficultés à réintégrer la vie civile.

La deuxième saison reprend le thème de la lutte de pouvoir, mais cette fois entre Marc Antoine et Octave, après l'assassinat de César. Elle se termine sur la mort de Marc Antoine et de Cléopâtre en Egypte et le triomphe final d'Octave qui devient le premier empereur romain sous le nom d'Auguste. Lucius Vorenus connait une brutale descente aux enfers et devient le chef d'une bande de brigands de l'Aventin avant d'attacher son destin à celui de Marc Antoine, et Titus Pullo, récemment marié, aide son ami à sortir de sa mauvaise passe avant de devenir son second, puis de le remplacer. Quand Vorenus part pour l'Egypte. Quand Octave part lui-même pour l'Egypte, il emmène Pullo avec lui, permettant ainsi aux deux amis d'être réunis pour la dernière fois. 

     Série télévisée au budget le plus élevé de l'histoire à l'époque de sa production, Rome a connu un grand succès critique et commercial. Cependant, organisation financière de la production oblige, la série n'a connu que deux saisons sur les cinq prévues, ce qui explique d'ailleurs l'aspect un peu abrupt des derniers épisodes, même si le rythme n'est pas rompu. Comme les documentaires (copieux) présents sur les DVD le rapportent, plusieurs inexactitudes concernant les événements et les personnages historiques parsèment la série. Bruno HELLER a déclaré que les réalisateurs avaient voulu "trouver un équilibre entre ce que les gens ont vu des représentations précédentes et une approche plus naturaliste. La série s'intéresse plus à la façon dont la psychologie des personnages affecte l'histoire qu'à suivre l'histoire telle que nous la connaissons". Ce qui frappe le plus dans cette série, c'est en fait la mise en scène de la ville elle-même. Ce n'est pas la ville blanche présentée dans les productions hollywoodiennes : il s'agit plutôt d'une ville sale, dangereuse et populeuse, telle qu'elle devait l'être à l'époque. Les dialogues sont souvent crus, notamment en ce qui concerne les relations sexuelles, à l'image des moeurs de l'époque. La plupart des spécialistes considèrent la série comme donnant une vision crédible de la vie à l'époque et dans l'ensemble, malgré les raccourcis historiques flagrants, fidèle à la réalité historique.

 

    Nous conseillons plutôt la vision de ces deux séries (avec les sous-tirages, les doublages surtout pour Moi empereur Claude étant médiocres), plutôt que des films, remarquables par ailleurs sur le plan artistique, américains pour la plupart, sur cette période. Sans mésestimer des métrages comme La chute de l'Empire romain ou Gladiator, ils mettent souvent en scène des époques de déclin ou de fin de l'Empire romain. Et à cette occasion (outre le mélange des époques sur le plan des équipements militaires, avec des éclairs de vérité historique), mettent souvent en parallèle la chute d'un Empire romain au rythme d'une musique militaire germanique (!) avec la montée du... christianisme, lequel précisément est "révélé" sous les lumières de la bonté et de l'amour... il y aurait toute une analyse sur les péplums à faire, sur le fond (pas seulement sur la forme, là les écrits surabondent!).

 

Moi, Claude empereur, BBC2, 1976 ; Rome, HBO-BBC2-RAI2, 2005-2007.

 

FILMUS

 

Partager cet article

Published by GIL - dans FILMS UTILES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens