Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 août 2020 6 22 /08 /août /2020 07:03

   Maints férus de technologie militaire alignent des listes sur les matériels militaires utilisés pendant la seconde guerre mondiale. Cela a son utilité dans la présentation technique et par leur utilisation sur le terrain, mais il faut savoir que comparer par exemple les chars allemands ou italiens aux chars anglais, français ou américains a des limites. En effet, presque jamais, les armements les meilleurs sont opposés les uns aux autres et on a affaire au contraire à toutes sortes de chevauchement où se mêlent recherche de nouveautés technologique (la percée qui donnera l'avantage majeur) et amélioration du matériel existant, comme me montre d'ailleurs le documentaire, parmi d'autres disponible sur filmsdocumentaires.com. De plus, énormément de matériels d'armements surclassés, selon les experts, furent utilisés sur les champs de bataille, dont certains dataient directement de la première guerre mondiale. Et par ailleurs nombre de matériels supérieurs ne furent produits qu'à l'état de prototype, et cela quel que soit la catégorie de l'armement (air, terre, mer). Enfin, énormément de matériels furent conçus sur les planches à dessins ou en restèrent au plan d'essais restreints, l'imagination de techniciens et des ingénieurs pouvant d'ailleurs faire l'objet de documentaires (parfois amusants). Enfin des matériels considérés comme nouveaux ont été élaborés et utilisés pendant la seconde guerre mondiale, mais leur conception date des années antérieures : avions à réaction, hélicoptères, arme atomique...  

Les documentaires et films de fiction et séries sont émaillés de considérations techniques et parfois l'action met en valeur certaines armes, même si celles-ci ne constituent par le sujet principal. Hormis tout ce qu'on peut trouver sur Internet (à foison là-dessus, mais il faut quand même chercher car les moteurs de recherche sont vraiment à la peine!), quelques documentaires se centrent sur les armements, chars et avions surtout. Des films sur l'arme atomique ont déjà été cités (voir dans la série sur ce blog Comment voir la seconde guerre mondiale).

 

Côté documentaires :

- un documentaire sur les différentes aviations

 

- Champs de bataille 2 : les bunkers oubliés d'Hitler (TIGNÈRES)

 

Côté films :

- Tanks for Stalin (Kim DRUZININE). Il s'agit d'une partie de  l'histoire du fameux char T-34 soviétique, celle de son inspection par l'état-major de l'armée, qui exige son déplacement sur plusieurs centaines de kilomètre pour parvenir à Moscou. Ce film russe de 95 minutes sorti en 2018, raconte donc des péripéties de ce voyage (entre difficultés techniques et tentative de destruction par les renseignements allemands). Très romancée, l'histoire, qui se déroule en 1940, est véridique et les qualités de ce char, remarquable équilibre entre les trois composantes fondamentales que sont la puissance de feu, la protection blindée et la mobilité, qui joua un rôle essentiel sur le front de l'Est au cours de la seconde guerre mondiale. Le T-34 est alors considéré comme le meilleur blindé des Forces Alliées et l'un des meilleurs chars de la guerre, supérieur même au Panzer. Il n'est pleinement opérationnel en nombre que lors des batailles de Moscou et de Stalingrad en 1942, et joue un rôle décisif dans la bataille de Koursk à l'été 1943, où furent apportées des améliorations importantes. Pour ceux qui se demandent comment les Allemands étaient au courant du développement de ce char dès ses débuts, et ait pu tenté de le contrecarrer si précisément, il suffit de rappeler que la coopération - y compris dans le domaine de l'armement - germano-soviétique ne stoppa que le premier jour de l'invasion allemande du territoire soviétique! Présenté comme un film à grand spectacle, le métrage souffre tout de même visiblement d'un manque de moyens...

 

- Les héros de Télémark (MANN). Rappelons qu'il s'agit de l'histoire du sabotage en Norvège de la production d'eau lourde pouvant servir à fabriquer la bombe atomique (même si en définitive l'état-major allemand n'est intéressé que sur la forme de production d'énergie - réacteur nucléaire...). Là aussi, le film intervient au niveau du développement d'une arme (potentielle)...

 

    Thème récurrent à fort potentiel cinématographique et littéraire, les armes miracles allemandes auraient-elles pu tout changer? Très esthétique, cette croix gammée frappant tant des armes technologiquement avancées plus ou moins fictives que des armées d'extra-terrestres ou rescapées du IIIe Reich nous revenant de la Lune... Mais contrairement au mythe, toute cette technologie futuriste (pour l'époque et même pour nous...) n'est que le produit très réussi de la propagande nazie, les dirigeants de l'Allemagne cherchant tous les moyens possibles d'entretenir la combativité de leurs troupes. Pour contrebalancer les masses des armées venant de l'Ouest et de l'Est, ils évoquent dans leurs discours ces armes miracles, s'appuyant sur l'effet des armes V1 et V2.... Il s'avère que celles-ci étaient les derniers cris de la technologie allemande d'alors et non les prémisses d'armes encore plus "absolues". Beaucoup de prototypes (souvent inachevés) sont construits tout au long de la guerre et surtout en 1943-1944, souvent au détriment des capacités d'armement (détournements de ressources, interventions constantes des autorités militaires demandant toujours plus de performances pour une arme donnée, rivalités entre chefs nazis...). Ces rivalités mêmes et les interventions de l'armée (qui retardent la production en série des armements) expliquent d'ailleurs pour une grande part, le fait que la Wehrmacht en 1945 est la moins bien équipée de toutes les armées. Les seuls résultats de la mise en oeuvre d'une supériorité technique allemande dont maints historiens doute de la réalité (vu entre autres l'exil forcé d'une très grande partie des ingénieurs et des savants dans les années 1930), sont les armes guidées et les sous-marins, hélas pour le IIIe Reich, arrivant en trop peu grand nombre dans les armées. Derrière ce mythe, se profile une conception de la guerre axée sur le seul plan militaire, négligeant beaucoup d'aspects, y compris civils... Si le Reich était en avance (surtout sur le plan théorique, avec des manques évidents) dans certains domaines, il n'avait ni les capacités industrielles ni les ressources pétrolières ou humaines indispensables pour gagner un conflit armé contre les États-Unis, l'URSS et l'Empire britannique. (Pierre GRUMBERG, dans Les mythes de la seconde guerre mondiale). Des historiens avancent même que compte tenu de ce que les dirigeants nazis savaient de leur situation, que la victoire alliée aurait dû intervenir plus tôt. Mais ce furent sans doute les premiers à croire en leur propre propagande...

 

FILMUS

 

Complété le 24 mars 2021

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE CONFLIT
  • : Approches du conflit : philosophie, religion, psychologie, sociologie, arts, défense, anthropologie, économie, politique, sciences politiques, sciences naturelles, géopolitique, droit, biologie
  • Contact

Recherche

Liens